Suivez sur
#

Economie et Politique

Yopougon: Le nouveau maire Adama Bictogo promet de réaliser toutes ses promesses de campagne

Élu à la tête de la mairie de Yopougon à l’issue du scrutin du 2 septembre dernier, le candidat du Rhdp, Adama Bictogo, a rencontré les communautés mercredi au Complexe Jesse Jackson pour leur exprimer ses remerciements après son élection dans ce fief considéré comme le bastion de Laurent Gbagbo.

Tout en affirmant être désormais au service de toutes les populations de Yopougon sans aucune distinction, il a fait savoir qu’il réalisera toutes ses promesses de campagne. 

« Aujourd’hui, c’est l’enfant de Yopougon qui s’adresse à vous. Ce n’est plus le candidat, ce n’est plus le président de l’Assemblée nationale, c’est l’enfant du terroir qui vient donc vous dire merci humblement. Et vous dire que l’enfant que vous avez entre vos mains, n’a pas la trahison dans les veines, l’enfant que vous avez entre vos mains, respecte ses engagements. Je ne suis pas l’enfant d’un clan, mais de toutes les familles. Je ne serai ni à gauche, ni à droite», a-t-il affirmé.

Puis d’ajouter : « Vous m’avez élu pour vous servir et non pas me servir de vous. Je suis venu vous dire que je serai à votre service. Mais la meilleure façon, pour moi, d’être à votre service, c’est de mettre en œuvre le programme que je vous ai proposéproposé ».

« La qualité du vote m’impose que je respecte que l’ensemble de tous mes engagements »

Déclaré vainqueur avec 44,32 % contre 35,8% pour Michel Gbagbo du PPACI et 19,38 % pour Dia Houphouët du PDCI (CEI), Adama Bictogo considère cette victoire écrasante comme une grosse pression. 

« Vous m’avez permis de gagner avec un plus de 12.000 voix d’écart entre mon adversaire direct et moi, et avec plus de 35000 voix d’écart entre le 3e et moi. La qualité du vote m’impose que je respecte que l’ensemble de tous mes engagements. L’histoire me l’impose.», a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, le nouveau maire de Yopougon a annoncé une série de rencontres avec les différentes communautés au lendemain de la passation des charges. 

« Je vais rencontrer chaque communauté, cette fois ci, pas pour faire campagne, mais pour écouter. Et surtout les femmes. Je rencontrerai chaque communauté avec les femmes, et elles repartiront avec un minimum qui leur permettra de démarrer leurs projets», a-t-il lancé. 

ME

Plus dans Economie et Politique

#