Suivez sur
#

Economie et Politique

Troublé par le silence d’Alpha Sanogo depuis les municipales, Assalé Tiémoko donne dans l’intox

Les élections municipales du 02 septembre 2023 dans la commune de Tiassalé, ont donné le maire sortant Assalé Tiémoko vainqueur avec environ 1000 voix d’écart (4744 voix) contre son adversaire du RHDP, Alpha Sanogo (3814).

Alors que les défis qui l’attendent dans la commune de Tiassalé, sont nombreux, Assalé Tiémoko, déclaré élu par la CEI (Commission électorale indépendante) au terme du scrutin municipal qui s’est tenu le 2 septembre dernier, continue de narguer ses adversaires.

Au moment où la plupart des maires élus lancent des appels à l’union pour le développement harmonieux de leurs différentes localités, le député-maire de Tiassalé, lui, se croit toujours dans l’adversité électorale.

Après avoir fait passer la ville de Tiassalé dans une zone rouge durant les élections, le maire réélu, certainement surpris de sa victoire, après des faits de convoyages d’électeurs rapportés lors du vote, accuse son adversaire du RHDP de vouloir empêcher son conseil de s’installer.

D’où sortent alors ces accusations d’Assalé Tiémoko?

«Nous appelons la direction exécutive du Rhdp à interpeller leurs éléments à Tiassalé. Les élections sont terminées. La CEI a proclamé les résultats définitifs sans appel sortis des urnes et notre équipe a gagné à près de 1000 voix d’écart. Les contestations électorales se font par voie légale devant le conseil d’Etat et non dans la rue à travers le désordre et la violence sur la base de faux documents, pour espérer empêcher le nouveau conseil municipal de s’installer et travailler (…) Nous appelons Mme Kandia Camara à interpeller son poulain à Tiassalé, il a perdu les élections, qu’il accepte sa défaite et passe à autre chose », a alerté Assalé Tiémoko ce mercredi 6 septembre.

Des accusations fallacieuses probablement sorties de l’imaginaire du député-maire devenu paranoïaque depuis l’arrivée sur la scène politique locale d’Alpha Sanogo.

Même pendant la campagne électorale où ses affiches et autres posters étaient détruits par des vandales, Alpha Sanogo est resté serein, appelant ses partisans à ne pas se faire justice mais à privilégier la voie légale qui est de saisir les autorités compétentes.

D’où sortent alors ces accusations d’Assalé Tiémoko qui veut faire passer le candidat du RHDP pour un mauvais perdant, en le livrant ainsi, comme il l’avait déjà fait pour le préfet Vakaba Koné, à la vindicte populaire ?

« Dans 5 ans, chacun fera son bilan… « 

Après le vote du samedi 2 septembre, Alpha Sanogo qui est également le Directeur des affaires administratives du Ministère de la Santé, avait tenu un discours d’apaisement à ses partisans avant de prendre la direction d’Abidjan où il est en séminaire de travail depuis le début de la semaine.

« Allez-y dire à tout le monde que mon équipe et moi, demeurons imperturbables (…) Soyez rassurés, je resterai toujours aux côtés de nos parents pour apporter mon soutien comme d’habitude car mon combat principal n’est pas forcément lié à un quelconque poste électif. Dans 5 ans, chacun fera son bilan. Faites-moi confiance. Je ne vais jamais vous abandonner. Ayez le courage. Pensez au Président Ouattara », avait-il galvanisé.

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#