Suivez sur
#
Sénégal : La justice ordonne la réintégration de l'opposant Ousmane Sonko sur les listes électorales

Monde

Sénégal : La justice ordonne la réintégration de l’opposant Ousmane Sonko sur les listes électorales

Le tribunal de grande instance de Dakar a ordonné le jeudi 14 décembre 2023 la réintégration de l’opposant Sénégalais Ousmane Sonko sur les listes électorales. Une décision qui ouvre la voie à sa candidature à la présidentielle de février 2024.

Le tribunal confirme ainsi un jugement rendu en octobre qui avait été cassé par la Cour suprême mi-novembre. La décision du 14 décembre remet ainsi dans la course l’opposant qui avait été radié des listes à la suite d’une condamnation à deux ans de prison en juin dans une affaire de mœurs. 

Ousmane Sonko a désormais jusqu’au 26 décembre pour déposer sa candidature et recueillir ses parrainages. Dès l’annonce de la nouvelle, des inconditionnels d’Ousmane Sonko rassemblés dans le tribunal ont manifesté leur joie, scandant le nom de l’opposant.

De son côté, l’un de ses avocats, Me Ciré Clédor Ly, a affirmé que l’État pouvait déposer un recours devant la Cour suprême, mais que « ce recours n’est pas suspensif ». « Le code électoral est très clair. Lorsque le juge rend sa décision, cette décision doit être immédiatement exécutée », a-t-il assuré.

Pour rappel, Ousmane Sonko a été écroué fin juillet 2023 sous plusieurs chefs d’inculpation, dont appel à l’insurrection, association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et atteinte à la sûreté de l’État.

L’opposant n’a alors cessé de dénoncer cette affaire et d’autres dont il fait l’objet,  comme des machinations visant à l’écarter de la présidentielle. En retour, le  pouvoir s’est toujours défendu d’instrumentaliser la justice.

Avec L’Indépendant

Plus dans Monde

#