Suivez sur
#
Après Abidjan, les véhicules électriques s'installent à Bouaké

Economie et Politique

Secteur de l’automobile : Après Abidjan, les véhicules électriques s’installent à Bouaké; vers la disparition des véhicules thermiques?

Suite au lancement de la marque de véhicules électriques BYD en Côte d’Ivoire au mois de mars 2024, le concessionnaire LOXEA du groupe CFAO, distributeur de cette marque, a entamé la promotion à travers une campagne de sensibilisation à l’intérieur du pays dénommée Durability tour. Bouaké, première étape de cette caravane, a inauguré sa première borne électrique. C’était le samedi 8 juin 2024 au cours d’une cérémonie organisée à RanHotel en présence du Ministre des Transports et Maire de Bouaké, Amadou Koné.

De l’avis des spécialistes du secteur de l’automobile, à l’horizon 2030, il y aura environ 30 millions de véhicules électriques dans le monde, dont 45 000 en Afrique. En 2035, les grands constructeurs automobiles mondiaux ne produiront plus de véhicules thermiques. Dans ce contexte et dans l’atteinte des objectifs climatiques, la mairie de Bouaké a signé une convention avec le cabinet DURABILITY, promoteur de la mobilité électrique à travers l’ambassadeur de la sécurité routière Andy COSTA.

A Bouaké, samedi dans le cadre de l’exécution de ce partenariat, Durability et son partenaire Loxea du groupe CFAO ont présenté la marque BYD des véhicules électriques et inauguré une borne de recharge installée à RanHotel. Le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné, maire de la commune de Bouaké, parrain de l’événement s’est prêté au test drive. 

Promouvoir les véhicules verts et porter un plaidoyer auprès des parties prenantes

Soulignant son engagement envers une mobilité durable et innovante, M. Sangaré BABA du cabinet DURABILITY, s’est dit heureux du partenariat fructueux établi lors du forum Investir à Bouaké entre son cabinet et la mairie de Bouaké. 

«  Votre leadership et votre vision pour un développement urbain durable à Bouaké, axé sur l’innovation en matière de mobilité et le déploiement d’infrastructures intelligentes, sont des modèles que nous nous efforçons de suivre. Ces initiatives contribuent à réduire l’empreinte carbone et à améliorer la qualité de vie des citoyens. Cette aspiration à un Bouaké plus vert et plus intelligent est également portée par votre ministère pour l’ensemble de la Côte d’Ivoire. Votre soutien à notre association, l’Agence Pour la Promotion de la Mobilité Électrique en Côte d’Ivoire (APEME), reste essentiel pour nous car nous avons encore de nombreux défis à relever » a-t-il ajouté. 

« Au nom de Durability, je vous remercie pour votre confiance. Nous sommes fiers de contribuer à la mise en oeuvre de votre vision pour Bouaké » a-t-il conclu. Tout comme Durability , le groupe CFAO est très engagé dans les actions pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la réduction de la pollution en général. 

« Chez LOXEA nous testons depuis 9 mois l’utilisation de véhicules électriques principalement sur la ville d’Abidjan. Et je peux, en tant qu’utilisateur régulier, vous confirmer que c’est un moyen de transport fiable, confortable et économique.Ces véhicules n’émettent pas de CO2, aucune particule fine ni gaz polluant de type oxyde d’azote.Ces véhicules nécessitent peu de maintenance, donc moins de dépenses, et un coût de consommation divisé par 8 par rapport à un véhicule thermique » a fait remarquer M. Richard Nicolas, DG LOXEA.

Recharge simple et pratique 

Les systèmes de recharges disponibles en Côte d’Ivoire sont de trois types : 

La recharge à domicile, appelé Wall Box

La recharge standard, que vous pourrez installer à vos bureaux par exemple

La recharge rapide qui sera plus réservée aux stations-services

Tous ces systèmes sont simples et pratiques d’utilisation. Ils peuvent être connectés via une application depuis votre smartphone.Vous pouvez également opter pour une recharge 100% « green ». Enfin les bornes peuvent être  alimentées via des panneaux solaires. Selon l’entreprise Ev-tech,  il y a actuellement une dizaine de points de recharge sur Abidjan. L’entreprise envisage d’installer 30 à Abidjan et 30 autres dans les villes secondaires du pays d’ici fin décembre 2024.

«  Le développement du réseau de recharge est une condition essentielle pour l’essor du véhicule électrique en Côte d’Ivoire » a dit Madame Esther Dagri de Ev-tech. 

« Le gouvernement ivoirien est engagé à la protection de l’environnement et à la qualité de l’air » dixit Amadou Koné  

Selon le ministre Amadou Koné, plusieurs dispositions sont prises pour améliorer la qualité de l’air, la santé des populations. Et comme beaucoup de pays du monde, la Côte d’Ivoire se prépare également à basculer sur des véhicules avec des moteurs propres. «Dans cette optique, le président de la République a bien voulu signé en Conseil des ministres un décret qui porte organisation et fonctionnement, réglementation et utilisation des véhicules électriques en Côte d’Ivoire. Les discussions sur l’accessibilité de ces véhicules électriques sont en cours avec le ministre des Finances et du budget » a-t-il relevé. 

Il s’est toutefois réjoui de ce que les acteurs du secteur n’ont pas attendu que toutes les dispositions réglementaires soient mises en place avant de commencer à faire la promotion des véhicules électriques en Côte d’Ivoire. 

Lemeridien avec Sercom Amadou Koné 

Plus dans Economie et Politique

#