Suivez sur
#
Salon International de l’Agriculture de Paris: La Côte d'Ivoire présente ses opportunités d’investissement pour assurer sa souveraineté alimentaire

Economie et Politique

Salon International de l’Agriculture de Paris: La Côte d’Ivoire présente ses opportunités d’investissement pour assurer sa souveraineté alimentaire

La Côte d’Ivoire a présenté, jeudi, sa politique de souveraineté alimentaire aux investisseurs, à l’occasion de la journée ivoirienne, à la 60ème édition du Salon International de l’Agriculture de Paris, à travers une série d’activités. Cette journée a débuté par une conférence interministérielle autour de la problématique «Développement des productions vivrières et souveraineté alimentaire : Défis et perspectives».

Les émissaires du Gouvernement ivoirien, ont présenté les atouts de l’agriculture et les perspectives qu’offre le pays aux investisseurs notamment les productions végétales, animales, halieutiques et la foresterie. Plusieurs communications ont meublé cette rencontre, au Parc des Expositions de Paris.

Dr Nouhoun COULIBALY, Directeur de Cabinet au Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, a présenté les performances récentes des productions vivrières en Côte d’Ivoire grâces aux nombreuses initiatives menées sous la conduite du Ministre d’Etat ADJOUMANI pour atteindre cet objectif. 

Notamment le PURGA 2, le PA-PsGouv et le 2PAI-Bélier et bien d’autres qui ont permis d’accroitre les productions vivrières dans notre pays. Le défis à relever, aujourd’hui, est celui de souveraineté alimentaire. Il a présenté au cours de sa communication, les opportunités d’investissement pour assurer la souveraineté alimentaire en Côte d’Ivoire. 

Toutefois, pour y arriver, il faut développer les chaînes de valeurs vivrières avec l’appui du secteur privé. Pour lui, la souveraineté alimentaire passe nécessairement par l’implication de tous les acteurs, notamment les Partenaires au Développement et le Secteur Privé.

Dans le même sens, le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, a présenté les énormes potentialités dans le secteur des ressources animales et halieutiques dans sa communication. 

Il a exposé les différentes politiques initiées par le Gouvernement qui visent à améliorer la productivité et la compétitivité des filières animales et halieutiques dans notre pays. L’objectif visé par le Gouvernement est de réduire les importations et répondre à la question de la consommation nationale. 

Abondant dans le même sens que ses prédécesseurs, le Ministre des Eaux et forêts, Laurent Tchagba, a présenté la nouvelle politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts ivoiriennes et également la politique de préservation des ressources en eau. Ces différentes initiatives permettront, selon lui, à notre pays de relever le défi de la souveraineté alimentaire tout en protégeant les ressources naturelles.

Le Ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a salué la synergie d’action des différents ministères afin de relever le défi de souveraineté alimentaire qui est une priorité absolue pour le Chef de l’Etat. 

Après la conférence interministérielle, une visite guidée des stands de la Côte d’Ivoire a permis aux nombreux visiteurs de découvrir le riche patrimoine agricole ivoirien. Des dégustations de la gastronomie ivoirienne et une animation à l’Ivoirienne ont également meublé cette journée Côte d’Ivoire.

Lemeridien avec Sercom 

Plus dans Economie et Politique

#