Suivez sur
#

Economie et Politique

Régionales 2023: Le Haut-Sassandra fait bloc autour de Mamadou Touré et met en garde Djédjé Mady

Les élections régionales se tiendront le 02 septembre 2023, en Côte d’Ivoire. Dans le Haut-Sassandra, le candidat  Mamadou Touré, du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), sera opposé au professeur Alphonse Djédjé Mady, candidat de la coalition PDCI-RDA/PPA-CI. 

Avant le début de la campagne électorale, Djédjé Mady, le président sortant du Conseil régional du Haut-Sassandra, a fait, le samedi 29 juillet 2023 à Vavoua, une déclaration qui ne laisse personne indifférent. 

« Fils autochtones du Haut-Sassandra, nous devons nous mettre ensemble pour protéger nos terres. Le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo se sont concertés pour réunir les enfants de ce pays. Le président Laurent Gbagbo espère que notre union va sauver notre région des mains des prédateurs », a-t-il déclaré. 

Face à cette déclaration, des filles et fils du Haut-Sassandra ont condamné, mardi 1er août, au cours d’une conférence de presse à Abidjan, ces dérives langagières.

« Alors que les élections municipales et régionales à venir sont attendues par nos braves populations comme un moment important de l’expression démocratique visant à mettre en compétition des propositions les plus audacieuses et les plus engageantes pour leur bien-être économique, social et politique, ces acteurs politiques ont décidé de façon irresponsable, de dresser les populations les unes contre les autres. 

Ces acteurs politiques foulent au pied les nombreux acquis qui contribuent aujourd’hui à assurer la quiétude, à faire le bonheur des populations et sont engagés dans une démarche profondément égoïste, se faisant les promoteurs d’un tristement « sans moi, c’est le déluge ; après moi, c’est le chaos ». 

Leur défaite se profilant à l’horizon, ils versent dans un discours haineux, tribal et appellent plutôt les populations à se renier, à faire mentir leur histoire faite de solidarité et de cohésion interethnique et intergénérationnelle. 

« Nous nous inscrivons dans l’action de Paix et de Cohésion Sociale du Président Alassane Ouattara qui a mis en mission le Ministre Mamadou Touré »

Selon leur logique d’exclusion, la gestion de la collectivité est l’apanage de seulement quelques-uns, pourtant incapables d’actions au profit de tous, mais qui dénient, au risque de fracture intercommunautaire, à d’autres, dignes filles et fils, de contribuer au développement et d’afficher leur attachement à cette terre chère à leur cœur. 

Faut-il désespérer du niveau de ces adversaires ?  Au fond, sont-ils vraiment des démocrates exemplaires qui ont foi en la république et ses bienfaits pour tous sans distinction d’origine ?

Nous sommes tous contemporains des dommages qu’une certaine folie qui s’était emparée de nos acteurs politiques a porté à la nation ivoirienne et à toutes ses composantes. 

Nous ne voulons plus revivre ces affres et nous voulons prendre toute la communauté nationale à témoin de notre engagement à garantir le bon ton et la sérénité du jeu électoral dans notre région.

Nous nous engageons, tous autant que nous sommes, que nous nous appelions, Digbeu, Coulibaly, Fallet, Kouassi, Irie Lou, à promouvoir une vision, un programme ambitieux pour relever hautement la beauté et l’attractivité de nos territoires.

Nous nous inscrivons dans l’action de Paix et de Cohésion Sociale du Président Alassane Ouattara, digne héritier du Président Félix Houphouët-Boigny ; qui a mis en mission le Ministre Mamadou Touré et son équipe à l’effet de porter le développement auprès des populations « ,  a indiqué leur porte-parole Goualy Dodo Junior. 

Charles Béni

Plus dans Economie et Politique

#