Suivez sur
#

Economie et Politique

Projet « Safe Port » : Vers le renforcement de la sécurité et la sûreté des ports d’Afrique de l’Ouest et du Centre dans le golfe de Guinée

Lundi 16 octobre 2023 a marqué le lancement officiel du projet « Safe Port » à l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM). Cette initiative vise à renforcer la sécurité et la sûreté des ports d’Afrique de l’Ouest et du Centre dans le golfe de Guinée.

Exécuté par l’Institut de Sécurité Maritime Interrégionale (ISMI) de l’ARSTM, ce projet est placé sous le pilotage de l’Institut des Nations Unies pour l’Etude et la Recherche (UNITAR) et mis en œuvre en partenariat avec l’Association de Gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC), le projet Safe port bénéficie du financement de la Coopération allemande. 

Il implique la collaboration de 13 ports de la région et a pour objectif de renforcer les compétences des acteurs civils et portuaires en matière de sécurité et de sûreté portuaire pendant 24 mois.

Le Directeur général de l’ARSTM, Colonel Karim Coulibaly, à mis en avant l’importance grandissante des ports dans le contexte économique, tout en évoquant les menaces qui planent sur les eaux du Golfe de Guinée. 

« Dans ce contexte, le projet « Safe Port » vise à développer des stratégies et à mettre en place des normes strictes pour prévenir efficacement ces menaces », selon lui.

L’Ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire représenté par l’Officier de liaison de la police allemande, Mme Linda Leibieger, a quant à elle, souligné l’engagement soutenu du Gouvernement allemand en faveur de la sécurité et du développement des espaces maritimes en Afrique. 

A sa suite, Mme Kerstin Bartsch de l’UNITAR s’est félicitée de son rôle de pilotage du projet qui rentre bien dans les missions dudit institut axées sur le renforcement des capacités en matière de paix et de la sécurité mondiale. 

Elle a en outre réaffirmé sa confiance en l’ISMI en vue d’une mise en œuvre efficace du projet avant de féliciter le bailleur, le Gouvernement allemand, pour son soutien à la paix et de la sécurité mondiale.

M. Abdoulaye Fofana, Secrétaire permanent de l’Action de l’État en mer, Président du Comité Stratégique de l’ISMI, Président de la cérémonie, a encouragé tous les partenaires à faire de l’ISMI un centre de formation crédible capable de garantir la sécurité maritime dans les eaux du golfe de Guinée, en fournissant des compétences techniques de haut niveau.

Il a exhorté les auditeurs à tirer profit des sessions de formation pour une meilleur sécurité de nos ports. À la suite de la cérémonie de lancement, la première session de formation consacrée au Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (Code ISPS) a pris place et se poursuivra jusqu’au vendredi 20 octobre 2023.

D’autres sessions de formation aborderont diverses thématiques, notamment le ciblage des vecteurs de transport à risque, les marchandises dangereuses, la prévention et la gestion des crises portuaires, la pollution marine et la cybercriminalité maritime au cours des prochains mois.

L’importance du trafic maritime en Afrique ne cesse de croître, avec des répercussions économiques et sécuritaires significatives. Aussi, on estime que 90% des marchandises à destination du continent africain passent par voie maritime. 

Avec une croissance de 7% du commerce maritime, l’Afrique représente 5% du trafic mondial et 2% du trafic de conteneurs, ce qui suscite un intérêt accru des Etats africains et leurs partenaires en vue de la protection et de la promotion de ce potentiel.

Sercom ARSTM 

Plus dans Economie et Politique

#