Suivez sur
#
Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

Monde

Prix Nobel de la paix: Pourquoi la diaspora somalienne demande la révocation du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

Le Mouvement de la diaspora somalienne a lancé une pétition demandant la révocation du prix Nobel de la paix décerné au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed en 2019, selon notre confrere somalien, Hiiraan Online.

Cette décision, motivée par les inquiétudes suscitées par les récentes actions agressives d’Ahmed et par l’aggravation de la crise dans la région, fait écho à un appel similaire lancé par un groupe appelé Concerned Ethiopians et est perçue comme une trahison de l’éthos de paix du Nobel. 

La pétition qui a recueilli près de 12 000 signatures, accuse Ahmed de « porter atteinte de manière flagrante à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à la souveraineté du gouvernement fédéral de Somalie ». Elle affirme également qu’il est responsable de l’aggravation de la crise en Somalie, où une guerre civile en cours, a fait des milliers de morts et des millions de déplacés.

La demande de révocation du prix Nobel d’Ahmed est motivée par ses récentes actions agressives dans la région, notamment son implication dans le conflit du Tigré et son accord portuaire avec le Somaliland.

Une pétition qui entache la réputation de Abiy Ahmed

L’accord portuaire entre l’Éthiopie et le Somaliland, qui accorde à l’Éthiopie l’accès à un tronçon de 20 kilomètres du littoral de la mer Rouge loué par le Somaliland pour 50 ans, s’est heurté à une forte opposition de la part du gouvernement fédéral somalien, qui le considère comme une atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale.

La révocation du prix Nobel d’Ahmed est une décision qui pourrait avoir un impact important sur sa réputation et sa légitimité en tant que leader. Elle pourrait également avoir des implications plus larges pour la paix et la stabilité dans la région de la Corne de l’Afrique.

Pita Ouedraogo

Plus dans Monde

#