Suivez sur
#
Présidentielle 2025 : Un mouvement de jeunesse implore Ouattara de permettre la participation de Gbagbo, Blé Goudé et Guillaume Soro

Economie et Politique

Présidentielle 2025 : Un mouvement de jeunesse implore Ouattara de permettre la participation de Gbagbo, Blé Goudé et Guillaume Soro

Pour des élections apaisées en octobre 2025, un mouvement qui milite dans ce sens, dénommé Mouvement Citoyen pour la Recherche de la Justice et la Paix (MCRJP), a été créé le 30 mars dernier. Lors d’une conférence de presse le samedi 8 juin, les membres ont supplié le Chef de l’Etat ivoirien d’accepter la participation de Laurent Gbagbo, Blé Goudé et Guillaume Soro à la présidentielle prochaine. 

La population ivoirienne ira aux urnes en octobre 2025 lors des élections présidentielles. Toutefois, en pareille circonstance des joutes électorales, le spectre de la violence règne autour des habitants de la Côte d’Ivoire. Pour ne pas vivre la crise post-électorale de 2010 et quelques violences au cours de l’élection présidentielle de 2025, un nouveau mouvement apolitique vient de voir le jour en Côte d’Ivoire. 

Il s’agit du Mouvement Citoyen pour la Recherche de la Justice et la Paix (MCRJP), porté sur les fonts baptismaux le 30 mars dernier au cours d’une assemblée générale constitutive à la Riviera-Palmeraie dans la commune de Cocody. 

Présidé par l’enseignant et conseiller en stratégie et communication politique, Brahima Ouattara Songuifolo, le MCRJP veut à son humble niveau, 16 mois avant l’élection cruciale de la présidentielle de 2025, appeller à la préservation de la paix sociale entre les ivoiriens. 

Au cours du lancement officiel de leurs activités, une conférence de presse a été organisée le samedi 8 juin à la Riviera-Palmeraie autour du thème : ‘’Le rôle de la jeunesse pour une période électorale sans aucune forme de violence’’. Le président du mouvement a fait savoir que les membres vont bientôt sillonner la Côte d’Ivoire pour sensibiliser la jeunesse ivoirienne aux idéaux de paix et de justice. 

« L’essentiel du message qu’on veut leur faire passer est d’installer définitivement la paix en Côte d’Ivoire, de faire également que les élections puissent se passer de manière paisible. Quand on fint les élections, qu’on parte à la maison ou qu’on parte travailler tout simplement. Que l’élection ne soit pas quelque chose qui apporte la guerre. En Côte d’Ivoire, on a trop subi’’, déclare-t-il. 

Et de continuer: « Nous avons besoin de tous les jeunes de Côte d’Ivoire, du Nord au sud, de l’Est à l’Ouest parce qu’ensemble nous sommes plus fort. On doit mener cette lutte pour la paix parce qu’on n’a qu’un seul pays, parce qu’on a que la Côte d’Ivoire’’.

Outre la caravane de sensibilisation qui va aussi concerner les différents partis politiques, les confessions religieuses, la CEI et la Grande Médiature, le MCRJP a lancé un véritable cri de cœur à genoux aux autorités ivoiriennes. 

‘’Nous voulons que ces élections qui se profilent à l’horizon, soient des élections au terme desquelles les vaincus félicitent les vainqueurs. Pour qu’elles soient des élections de paix, nous demandons que nos autorités permettent à toutes les personnalités politiques qui souhaitent être candidates de pouvoir le faire sans exclusive. Je veux parler de Laurent Gbagbo, Blé Goudé, Guillaume Soro, etc. Nous voulons dire au Président de la République, Alassane Ouattara que nous avons vu ce qu’il a fait comme travail depuis près de 15 ans à la tête de la Côte d’Ivoire. Mais, nous lui demandons, au nom de la paix, de faire en sorte que les personnes qui veulent participer à ces élections puissent le faire. Nous le lui demandons au nom de la paix et de la cohésion, gage de développement’’, supplie-t-il. 

Il faut noter que le MCRJP qui revendique à ce jour au moins 700 membres, a déjà des coordinations régionales dans certaines grandes villes de Côte d’Ivoire comme Daloa, Man, San Pedro, Korhogo, Bouaké et Yamoussoukro ainsi que des sections dans plusieurs autres villes du pays.

Lemeridien

Plus dans Economie et Politique

#