Suivez sur
#

Economie et Politique

Présidence du PDCI-RDA/ Thiam, Guikahué et Bendjo inéligibles: Vers une candidature unique de Moïse Komoué Koffi? 

Thiam inéligible pour n’avoir pas atteint dix ans de présence au bureau politique, Guikahué inéligible pour cause de contrôle judiciaire, Bendjo inéligible pour cause de condamnation pénale. 

Il reste Yacé qui, au nom du consensus, pourrait ensuite se retirer au profit du doyen Moïse Komoué Koffi qui sera alors candidat unique et élu sans coup férir. 

Voilà le schéma du consensus qui se mijote au Pdci-Rda par rapport au congrès. Moïse Komoué Koffi sera, si tout se passe bien, chargé d’assurer la modification des textes, car il semble qu’il faut aussi dix ans de présence au Bureau politique, pour être candidat à l’investiture du parti pour l’élection présidentielle. 

Sachant cela, et sachant que même pour la convention, il n’est pas éligible contrairement à Billon et Tanoh qui feront leur dix ans de présence au BP dans quelques mois, Thiam a donc choisi le forcing pour la présidence du parti, qui en réalité ne l’intéresse pas, et qu’il pourrait ne pas avoir. 

C’est en gagnant la bataille pour l’éligibilité à la présidence du parti, qu’il gagne la bataille pour l’investiture à la présidentielle 2025 après la candidature à la convention. 

« Guikahué n’inspire pas confiance à Thiam et à ses soutiens »

Guikahué n’inspire pas confiance à Thiam et à ses soutiens. Pour avoir refusé de donner sa parole ferme de soutenir Thiam au détriment de Thierry Tanoh et Billon, ( car il dit ne rouler pour aucun candidat ) et parce qu’il est soupçonné malgré ses engagements à n’être pas candidat, d’ être capable de se porter candidat à l’investiture lors de la convention , Guikahué est l’homme à abattre. 

Ce schéma de consensus qui se dessine et qui se prépare est perçu comme un schéma d’implosion du Pdci Rda, un schéma qui pourrait conduire le parti devant la justice. Il s’agit d’une normalisation qui ne dit pas son nom, pour modifier les textes. 

Mais selon un cadre du PDCI-RDA interrogé par Lemeridien, qui a requis l’anonymat, il n’y aura pas de consensus. « Ce que je peux dire, c’est qu’aucun candidat ne sera disqualifié », a-t-il ajouté. 

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#