Suivez sur
#
N'Zi Bernard Kokora (RHDP USA): "Tidjane Thiam n'aura pas 15% des voix à la présidentielle de 2025 face au RHDP (...) C'est un novice qui devra encore apprendre"

Economie et Politique

N’Zi Bernard Kokora (RHDP USA): « Tidjane Thiam n’aura pas 15% des voix à la présidentielle de 2025 face au RHDP (…) C’est un novice qui devra encore apprendre »

Le secrétaire national adjoint des militants de l’extérieur du parti au pouvoir, le RHDP, en Amérique du Nord, N’Zi Bernard Kokora, estime que le nouveau président du PDCI, Tidjane Thiam « n’aura pas 15% des voix à la présidentielle de 2025 », a-t-il confié lors d’un entretien accordé à Lemeridien, à paraître dans nos prochaines éditions.

N’Zi Bernard Kokora affirme que, face au Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) qui a déjà quadrillé le terrain avec ses 27 présidents de régions, ses 140 maires et avec la nomination récemment de 47 coordonnateurs principaux et leurs adjoints, le ministre Tidjane Thiam ne fera pas le poids en 2025.

« En toute humilité, je ne donne pas plus de 15% des voix à M. Thiam à l’élection présidentielle à venir », a-t-il dit dans un entretien accordé au Méridien, estimant que le président du PDCI est nouveau et qu »‘il devra encore apprendre, car on ne gère pas un pays comme une banque aussi importante soit-elle ».

« Au plan politique, M. Thiam est un novice qui pourra ne pas faire grand chose à 16 mois des élections présidentielles d’octobre 2025 », soutient-il. À cet handicap, M. N’Zi Kokora ajoute la manière par laquelle, M. Thiam a été porté à la tête du PDCI RDA. Selon lui, le président « Thiam a été porté au forceps à la tête du PDCI. 

« L’effet Thiam n’est en réalité localisé que sur les réseaux sociaux et n’est pas perceptible sur le terrain »

Son élection a été dans une procédure totalement opaque, fragilisant sa famille politique ». « L’effet Thiam n’est en réalité localisé que sur les réseaux sociaux et n’est pas perceptible sur le terrain », a-t-il souligné, appelant le président du PDCI à « animer les conférences de presse, faire connaître son projet politique aux Ivoiriens ». 

Évoquant la disparition du prédécesseur de Tidjane Thiam, feu Henri Konan Bédié, M. N’Zi a traduit toute sa compassion à la famille éplorée, avant d’ajouter que la disparition du président Bédié, laisse un grand vide dans le cœur » des Ivoiriens. 

« Le président Bédié laisse un grand vide dans le cœur des Ivoiriens et surtout dans celui de son jeune frère Alassane Ouattara », a regretté M. N’Zi. « Le président Bédié fut un homme d’État exceptionnel que Dieu a offert à la Côte d’Ivoire », a-t-il regretté.

DNG

Plus dans Economie et Politique

#