Suivez sur
#

Economie et Politique

N’Cho Acho Albert (maire réélu d’Agboville) : «Je tends la main à mes adversaires afin qu’on construise Agboville»

Candidat RHDP réélu à sa propre succession à la tête de la mairie d’Agboville, N’Cho Acho Albert s’est confié, le dimanche 03 septembre 2023, à la presse en sa résidence privée de la ville. À la tête de la commune depuis 2013, le colonel des Douanes à la retraite s’est engagé à aller encore plus loin avec l’aide du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dimba N’Gou Pierre,  président du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa. Aussi, compte-t-il sur la confiance du président Alassane Ouattara. Entretien

Vous venez d’être annoncé élu par la Commission élection indépendante(CEI) à l’élection municipale à Agboville pour un troisième mandat. Quels sont vos sentiments ?

C’est une joie qui m’anime en ce moment parce que c’est ce sentiment-là qui a animé les populations lorsqu’elles m’ont investi, lorsqu’elles m’ont confié le pouvoir de gérer cette commune. Et donc, la joie des populations pour moi, témoigne du fait de leur adhésion à ma politique, signe de la confiance renouvelée.

Et, quel est le message à l’endroit de ces populations qui vous ont élu ?

Je saisis l’opportunité que vous offrez pour dire merci à la population de m’avoir renouvelé sa confiance pour un troisième mandat. Cela suppose aussi que les deux mandats passés ont été des mandats qui ont permis aux populations d’avoir un mieux-être. Et donc, nous sommes toujours à la tâche, nous restons disponibles pour poursuivre sur cette lancée. Nous venons de gagner certes mais nous restons mesurés dans ce que nous comptons faire, dans ce que nous avons à faire. C’est vrai que nous sommes satisfaits, mon équipe et moi mais en même temps nous restons déterminés car nous avons des objectifs que nous nous sommes assignés pour lesquels nous avons des engagements auprès des populations.

Parlant d’engagements, quels sont les projets urgents que vous comptez mettre en œuvre les semaines à venir ?

Mais d’abord nous avons des projets en cours qu’il faut terminer. Par exemple, il y a l’hôtel de ville que nous allons achever. Nous avons le marché central qui a été ravagé par  plusieurs incendies, qui est en souffrance. Nous allons donc construire un autre marché en BOT et non sur fonds propre. Il y a toujours des routes à faire, des écoles à construire. Nous allons décentraliser encore les centres de santé, les marchés et les gares routières. Nous avons aussi des infrastructures sportives à construire en partenariat avec le ministère des Sports au profit des populations. Voyez-vous que c’est tout un ensemble de projets que nous ne saurions énumérer ici.

Monsieur le maire, vous avez obtenu vos deux premiers mandats en tant qu’ indépendant et pour le troisième sous la bannière RHDP. Envisagez-vous d’aller encore plus loin ?

Quelqu’un qui a été indépendant deux fois et qui a pu réaliser beaucoup de projets maintenant qu’il est avec le parti au pouvoir, il ne peut reculer. Je pense que non !

Je pense que nous allons faire un bond qualitatif et quantitatif en matière de développement et au niveau des investissements. Nous avons donc beaucoup d’espoir et c’est ce que nous avons expliqué à nos parents. Surtout que, nous allons travailler en symbiose avec le ministre de la Santé, Pierre Dimba, par ailleurs président du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, qui a fait beaucoup pour la région. Il faut noter aussi que nous bénéficions de la confiance du président de la République, Son excellence monsieur Alassane Ouattara, qui nous a choisi. Et, je pense que logiquement avec cette confiance, nous allons pouvoir faire de grandes choses pour nos populations.

Avez-vous un appel à lancer à l’endroit de vos adversaires ?

Mon appel est qu’on se mette ensemble pour travailler pour le bien-être de nos populations. Nous avons été certes des adversaires mais nous restons des frères. Nous sommes condamnés à rester ensemble. Donc en tant que maire sortant réélu, je tends la main à mes adversaires afin qu’on construise Agboville ensemble. Le président Alassane Ouattara prône le vivre ensemble et nous qui sommes ses disciples, notre devoir est de pouvoir traduire sa politique de la Côte d’Ivoire Solidaire au niveau local.

Réalisé par Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Economie et Politique

#