Suivez sur
#

Economie et Politique

Nassénéba Touré fière du président Ouattara : « En plus de bâtir un pays, il construit les mentalités ivoiriennes en valorisant les femmes »

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Mme Nassénéba Touré, et la Jeunesse féminine professionnelle du RHDP ont exprimé, lundi 30 octobre, leur reconnaissance au président de la République, Alassane Ouattara, pour sa politique de promotion du genre, dont l’exemple palpable est celui de Mme Kandia Camara, élue récemment à la tête du Sénat ivoirien, après avoir été, pendant plus d’une décennie, membre du gouvernement. 

« Kandia Kamissoko Camara n’est pas seulement une militante de premier plan, aux convictions fortes et à la foi inébranlable. Elle est d’abord le témoignage de ce qu’il faut vivre pour des causes. Elle est ensuite une combattante née, une championne confirmée et une mère accomplie. Elle est enfin, la preuve que tous les grands destins sont accessibles aux femmes, à condition qu’elles s’en donnent les moyens », a relevé Nassénéba Touré lors d’une cérémonie d’hommage, tenue au siège du RHDP à Abidjan Rue Lepic. 

Ancienne championne de Handball, syndicaliste et femme politique, Kandia Camara a, grâce à son courage et son engagement politique, contribué à l’accession au pouvoir du président Alassane Ouattara en 2011. 

C’est donc à juste titre que la présidente de la Jeunesse féminine professionnelle du RHDP, dira : « Pour qu’un destin s’accomplisse, il ne faut pas seulement de la réussite, mais des sacrifices. Il ne faut pas seulement de la chance, mais de la persévérance. Tous ces traits de caractère et ces valeurs dont votre épopée est parsemée. Moi, qui ai le privilège d’être sous votre aile, mesure pleinement les leçons de cette ère de privations et de tumultes, de convictions et de luttes, pendant laquelle ni doute, ni déroute n’ont été des options ». 

Poursuivant, Nassénéba Touré a salué la grandeur du président Alassane Ouattara qui, par la force de la conviction, a fait des femmes les chevilles ouvrières des épopées qui ont marqué la Côte d’Ivoire moderne.

« Il a établi le record de première fois : première femme Grande Chancelière, Première femme Présidente du Conseil Constitutionnel, Première Femme Ministre de l’Economie. En plus de bâtir un pays, il construit les mentalités ivoiriennes en valorisant les femmes. C’est dans l’anthropo-gouvernance. Il n’est donc pas étonnant qu’il fasse de Kandia Camara, deux fois Ministres de souveraineté, puis Première Présidente du Senat », s’est-elle réjouie. 

Prenant la parole, Kandia Camara s’est, quant à elle, félicitée de cette initiative de la Jeunesse féminine professionnelle du RHDP, qui, selon elle, lui rappelle l’époque du RFR ( Ndlr: Rassemblement des femmes de l’ex parti RDR). 

« Nous sommes fières du combat de la jeunesse féminine professionnelle du RHDP. La relève est assurée. Continuez d’être toujours dynamiques, travailleuses, battantes. Mais dans la discipline et la loyauté », a-t-elle insisté. 

Pour la présidente du Sénat, les Ivoiriens en général, et les femmes en particulier, doivent rendre un vibrant hommage au chef de l’État, Alassane Ouattara, pour sa grande contribution au développement de la Côte d’Ivoire. 

« Grâce au Président Alassane Ouattara, il n’y a plus de postes réservés aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Et c’est la raison pour laquelle nous avons prévu d’organiser bientôt une grande cérémonie pour lui rendre hommage. Nous allons lui rendre hommage parce qu’il le mérite. Ce jour sera quelque chose de mémorable pour le monde entier. Nous allons lui dire qu’un jour, il a rendu possible en Côte d’Ivoire, ce qui était impossible pour les femmes », a confié Kandia Camara. 

Cette cérémonie d’hommage à la nouvelle présidente du Sénat, a enregistré les présences des femmes du gouvernement, dont les ministres Anne Désirée Ouloto et Myss Belmonde Dogo, ainsi que de l’honorable Amy Toungara, vice-présidente de l’Assemblée nationale, et de Mme Sarah Sacko, vice-présidente du Sénat.

David YALA

Plus dans Economie et Politique

#