Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales au Plateau: Les Atchans d’Abobo-Doume se rallient à l’équipe de Fabrice Sawegnon

Fabrice Sawegnon a rencontré, ce jeudi 24 août 2023, les populations Atchans de Locodjoro avec qui il a aplani les incompréhensions d’autrefois au sujet de l’ancien édile de la commune, Akossi Bendjo, avant de dégager avec elles, d’heureuses perspectives.

Il y avait un air de dialogue direct, ce jeudi 24 août 2023, à l’hôtel du District d’Abidjan entre Fabrice Sawegnon et les populations Atchans de Locodjoro venues nombreuses et accompagnées de danseuses majestueuses qui ont embaumé l’ambiance festive de la soirée par leurs gestuelles parfaitement maîtrisées. 

Ce sont d’abord les hôtes qui ont donné le ton en expliquant qu’ils ont rallié nombreux le lieu de la rencontre parce qu’ils croient au programme d’activités du candidat du RHDP. 

Ce programme, amplement expliqué lors de rencontres antérieures, prévoit un accompagnement des femmes sur des projets de petits commerce et d’activités génératrices de revenus, la construction d’écoles dans les communes annexes, l’assurance-maladie pour les personnes du 3è âge, etc. 

En réponse, les populations d’Abobo-Doumé ont tenu à dire à Fabrice Sawegnon qu’elles sont avec lui. 

« Nous sommes là aujourd’hui pour dire qu’Abobo-Doumé est avec toi, car Abidjan est notre village et le Plateau notre arrière-cour (…) Aucun maire ne peut s’asseoir sur la chaire du Plateau sans le consentement de nos ancêtres », a souligné le porte-parole des populations. 

Ému par l’engagement de ses hôtes, le candidat du RHDP a tenu à démentir les accusations selon lesquelles il serait la cause des malheurs d’Akossi Bendjo, l’ancien maire du Plateau, qui a dû se réfugier en France pendant des années pour fuir les menaces d’un procès sur sa gestion. 

« Vous avez à Abobo-Doumé un fils illustre, Noël Akossi Bendjo, qui est pour moi, un grand frère. Il y a eu beaucoup de malentendus entre lui et moi et on m’a accusé de beaucoup de choses », a indiqué M. Sawegnon avant de préciser qu’il n’est pas à l’origine de ses problèmes. 

« Je suis votre frère… « 

Bien au contraire, « nous avons beaucoup travaillé ensemble du temps où le PDCI était membre du RHDP », a-t-il souligné. 

Par ailleurs, « lorsque je voulais me lancer à la mairie, je l’ai appelé pour l’informer parce qu’il avait annoncé en 2013 qu’il briguait son dernier mandat. Malheureusement, il l’a mal pris », a plaidé le candidat du RHDP qui dit être disposé à demander pardon à M. Bendjo qui reste son grand frère. 

Une fois cette mise au point faite, le candidat du RHDP a expliqué qu’il se sent proche des Atchans parce qu’il est né à Marcory qui est une terre Atchan et parce que ceux-ci l’ont ensuite adopté en l’intégrant dans la catégorie Tchagba-Agban. 

Et qu’en conséquence, tout le relie aux Atchans, que ce soit ses amis, l’école primaire, son lieu d’habitation et ses entreprises. 

« Je suis votre frère parce que, jamais, vous n’aurez faim ou soif ou vous serez malade et puis je vais continuer ma route. Parce que la valeur qui me porte est mon cœur, mon amour pour le prochain », a expliqué Fabrice Sawegnon. 

Avant de conclure son propos, le candidat du RHDP est largement revenu sur certains points de son programme d’activités qui fait une large place à la femme. Ainsi, comme il l’avait fait pour les femmes du Plateau, Fabrice Sawegnon a promis d’accompagner des projets d’associations de femmes d’Abobo-Doumé afin de leur donner les moyens de se prendre en charge. 

Il a aussi promis de construire des écoles dans les villages Ebrié et d’y assurer les personnes du 3è âge. Cela est faisable, a-t-il dit, parce que le Plateau appartient à tous les Atchans et parce que le budget de fonctionnement de la commune est de 14 milliards pour seulement 7.000 habitants.

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#