Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales au Plateau : « Jacques Ehouo prépare son camp à la violence » (proches de Fabrice Sawegnon)

Lors d’une déclaration de presse faite, jeudi 31 août 2023, le directeur de campagne adjoint du candidat du RHDP au Plateau, Jean-Michel Deigna, a dénoncé la propension de Jacques Ehouo à multiplier les déclarations qui le victimisent pour mieux préparer, selon lui, son camp à la violence.

Comme dans toutes les contrées du pays, la campagne électorale pour les élections municipales se sont achevées dans la bonne humeur au Plateau. Sauf que, ces derniers jours, une série de déclarations qui victimisent le maire sortant ont alerté la direction de campagne du candidat Fabrice Sawegnon. Jean-Michel Deigna, directeur central adjoint a donc convoqué la presse, ce jeudi 31 août 2023, pour en dénoncer l’esprit.

Car selon lui, en tentant de faire croire que tout le processus électoral est vicié à son désavantage, le maire Jacques Ehouo tente de préparer son camp à ne pas accepter sa défaite le moment venu.

« Malheureusement, le spectre de la violence semble vouloir être ravivé par le camp du maire sortant, qui accuse déjà la CEI de partialité avant même le déroulement de l’élection. Ce qui est paradoxal puisque c’est cette même CEI qui l’a déclaré vainqueur en 2021 face au candidat du RHDP, Monsieur Ouattara Dramane », a-t-il noté avec regret.

Jacques Ehouo aurait aussi donné des instructions au représentant du PDCI RDA de la CEI Plateau 1

En 2021, le candidat du RHDP pour les législatives, Ouattara Dramane, n’avait d’ailleurs attendu la CEI pour reconnaître sa défaite. Il avait publié un communiqué saluant la victoire du concerné dans un contexte où la CEI était composée de la même façon qu’aujourd’hui. Mais alors, pourquoi Jacques Ehouo choisit-il de hurler avec les loups le début du scrutin ?

La raison est qu’à la différence de 2021 et 2018, Jacques Ehouo n’a pas su protéger la coalition qui l’avait porté au pouvoir. Cette coalition était incarnée par Guy Monnet qui est devenu la tête de gondole du PPA-CI. Mais le maire sortant ne fait pas non plus l’unanimité au PDCI puisqu’un cadre de son parti est présent à ce scrutin en tant que candidat indépendant.

D’ailleurs pour Jean-Michel Deigna, Jacques Ehouo est coutumier du fait puisqu’en 2021, il avait, « suite à des provocations, poussé Monsieur Ouattara Dramane à changer de lieu de meeting et d’autre fois à annuler un meeting » pour préserver la paix au Plateau.

Pis, à en croire le conférencier, Jacques Ehouo aurait aussi donné des instructions au représentant du PDCI RDA de la CEI Plateau 1, de fermer des centres d’enrôlement avant les heures officielles de fermeture.

« Notre candidat a réussi à rassembler des leaders politiques de poids… « 

« On peut citer également les critiques non justifiées régulièrement portées sur l’impartialité de la CEI locale tandis que leur représentant à la CEI Plateau 2, a été vu participant à des réunions de mobilisation d’électeurs PDCI lors de la pré-campagne, en arborant un T-shirt à l’effigie du maire sortant », a ajouté le conférencier.

Or pendant que le candidat du PDCI ne sait plus à quels saints se vouer, le camp du RHDP s’est apaisé puisqu’il s’est réunifié et s’est agrandi. « Notre candidat a réussi à rassembler des leaders politiques de poids, tels que Monsieur Ouattara Dramane, secrétaire départemental du RHDP, ainsi que la formation politique du FPI » au moment où « des divisions secouent le camp du maire sortant, avec son 2e adjoint et un membre de sa formation politique se sont portés candidats », a souligné Jean-Michel Deigna.

Bref, pour toutes ces raisons, la direction centrale de campagne du candidat du RHDP au Plateau a décidé de prendre l’opinion nationale et internationale à témoin face à la gravité des actes posés par le maire sortant « emprunts d’incitation à la violence et au désordre », a dénoncé Jean Michel Deigna.

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#