Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales à Tiassalé : Des partisans du candidat Alpha Sanogo agressés, 4 blessés signalés

Plusieurs partisans d’Alpha Sanogo, candidat du RHDP aux élections municipales du samedi 2 décembre 2023 dans la commune de Tiassalé, ont été blessés, jeudi 30 novembre, au terme d’un meeting du maire sortant Assalé Tiémoko, candidat indépendant à sa propre succession. 

K. B. Ange, A. Ouattara et B. Audrey sont les trois majorettes du camion podium du candidat Alpha Sanogo, qui ont été blessées, jeudi, en plus d’un membre de l’équipe de la caravane. 

Ces blessés ont reçu des projectiles alors qu’ils étaient en pleine caravane dans le village de Tiassalékro à l’occasion de la clôture de la campagne électorale des élections municipales du 2 décembre à Tiassalé. 

« Lorsqu’on est arrivé à Tiassalékro, on a vu qu’Assalé était en meeting non loin de notre QG. À la fin de son meeting, dès son départ, il y a un de ses soutiens à Tiassalékro, un certain Oba qui a lancé des jets de pierres sur les partisans d’Assalé. C’est de là que tout est parti. Aussitôt, ces derniers qui ont pensé que c’étaient les gens d’Alpha, ont commencé à nous lapider. J’ai reçu une pierre dans le visage », a témoigné K. B. Ange après ses soins à l’hôpital général de Tiassalé. 

« Jeudi, aux environs de 20h, on s’est rendu dans notre QG à Tiassalékro et nous sommes tombés sur un meeting du candidat Assalé. 15 minutes plus tard, lorsqu’il a fini son meeting et a quitté les lieux, c’est là que les jets de pierres ont commencé. J’ai reçu une pierre sur le bras et une de mes filles, qui a reçu un projectile sur le crâne, a perdu connaissance », raconte, encore sous le choc, A. Ouattara, la responsable des majorettes du candidat Alpha Sanogo. 

Cette dernière informe avoir déposé une plainte au Commissariat de police de Tiassalé afin que soient recherchés et trouvés les fauteurs de troubles. Annulées pour cause d’irrégularités, les élections municipales seront reprises dans la commune de Tiassalé le samedi 2 décembre.

Plusieurs blindés de la gendarmerie nationale et des dizaines d’agents des forces de sécurité ont investi la ville depuis ce vendredi 1er décembre. Le scrutin doit opposer les candidats Alpha Sanogo (RHDP), Assalé Tiémoko (indépendant) et Alexis Amichia du PDCI- RDA. 

David YALA, envoyé spécial à Tiassalé

Photos: Balamine D.

Plus dans Economie et Politique

#