Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales à Oumé : Accusé d’avoir voulu inverser les résultats au profit du RHDP, le préfet Yao Kouacou Mathias s’explique

La délégation spéciale pour la gestion de la commune d’Oumé dans un intervalle maximal de trois mois, a officiellement pris fonction le lundi 16 octobre dernier. La cérémonie de passation de charges s’est déroulée à la salle de conférence de la mairie de Oumé. Au cours de cette cérémonie solennelle, le maire sortant, le député maire LAGUI KOUASSI Joachim a d’entrée planté le décor. 

«Aujourd’hui un jour spécial à Oumé. Pour une première dans l’histoire de notre commune, une équipe sortante passe la charge à une délégation spéciale pour la gestion de notre  commune. En tant que républicain et croyant nous disons que cette situation est la volonté de Dieu», a déclaré le maire LAGUI KOUASSI Joachim. 

Le candidat du PDCI-RDA aux dernières élections municipales du 2 septembre, a tenu à remercier les populations pour avoir cru en la vision qu’il a incarnée tout au long du premier mandat qu’ils ont bien voulu lui accorder.

« Je tiens ici et maintenant à remercier les populations d’Oumé, qui ont cru à ma vision  du développement mais aussi pour cette réélection qui a été, par la suite, annulée   malheureusement par le conseil d’État», a-t-il regretté. 

En outre, le député maire LAGUI Kouassi Joachim a fait savoir à la délégation spéciale que durant ces 5 dernières années de son mandat, son équipe et lui ont mis un point d’honneur à accroître le budget de la commune d’Oumé qui est passé de 288 000 000 FCFA en 2018 ( avec des caisses vides) à un budget de 780 000 000 FCFA à la date du 29 Septembre, soit un excédent budgétaire de 194 817 448 FCFA. 

Avec à la clé, plusieurs réalisations sociales de base au profit des populations, notamment un bâtiment R+1 flambant neuf servant de bureau au maire et à ses adjoints. A cet effet, il indiquera à la délégation spéciale de bien prendre soin de ces réalisations dans la continuité de la gestion.

« Nous reviendrons récupérer très bientôt dans quelques semaines seulement, notre fauteuil »

Puis d’ajouter pour conclure: « nous reviendrons récupérer très bientôt dans quelques semaines seulement, notre fauteuil », a-t-il ironisé. 

Après avoir présenté les membres de la délégation spéciale au nombre de 5, présidée par le secrétaire général de préfecture, Saumé Jean Baptiste Bli, le préfet Yao Kouacou Mathias Elisé, préfet du département d’Oumé, a dit sa part de vérité sur la prétendue réunion du dimanche 3 Septembre 2023 au lendemain du scrutin, dénoncée par le maire sortant dans une interview qui l’accusait de complicité avec le candidat du RHDP en vue d’inverser les résultats de ce scrutin au profit de ce dernier.

« (..) Monsieur le Maire, dans un entretien accordé à des organes presse, vous nous accusiez de complicité dans un complot qui s’organisait contre vous le Dimanche 03 septembre dernier et qui tendait à inverser les résultats en faveur du candidat du RHDP. Nous reconnaissons ne pas vous avoir invité à cette séance puisqu’il s’agissait du candidat du RHDP qui était l’objet du problème. Et que nous l’avions convié en même temps que les membres de la CEI locale. Toutefois, lorsque vous êtes arrivés par surprise, nous n’avons pas trouvé d’objections à ce que vous participiez à cette rencontre tant bien même que vous n’y été pas invités », s’est-il justifié.

Pour rappel, les résultats de l’élection municipale à Oumé, donnaient le maire LAGUI KOUASSI Joachim, vainqueur avec 3305 voix soit 39, 84 % contre 2729 voix, soit 32,90% pour le candidat du RHDP, Ousmane Sylla, et 2192, soit 26,42% pour Allah saint clair, candidat indépendant. Ces résultats ont été par la suite invalidés par le conseil d’État, le mardi 03 Octobre dernier.

Avec Sercom

Plus dans Economie et Politique

#