Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales 2023: D’étranges révélations sur la volte-face de Clotaire Konan, responsable de la JPDCI-Divo

A moins d’une semaine de l’ouverture de la campagne électorale (25 août 2023) pour les municipales et régionales 2023, Clotaire Konan, occupant pourtant le poste de coordonnateur de la jeunesse du PDCI-RDA Divo, a déclaré son adhésion au RHDP. Un acte qui survient dans un contexte de rupture de confiance entre les jeunes militants du PDCI-RDA Divo commune et leur premier dirigeant.

La décision prise par Clotaire Konan de déposer ses valises politiques au RHDP a été actée le dimanche 20 août au cours d’une rencontre des dirigeants RHDP Divo commune, notamment Ali Touré, candidat dudit parti aux municipales.

« La dérobade politique de Clotaire n’a rien de surprenant. C’est la conséquence de son manque de vision dans la gestion de la Jeunesse PDCI-RDA Divo. Comment comprendre qu’au moment où le PDCI-RDA Divo commune s’activait à régler la question de la candidature de Me Bertin Zehouri aux municipales, lui Clotaire Konan, pourtant président de la jeunesse PDCI-RDA, se rend avec des membres de son bureau chez le ministre Amedé Kouakou, dirigeant du RHDP, pour une curieuse rencontre, sans même tenir les dirigeants locaux du PDCI-RDA, informés ?

La démarche de Clotaire vaut un acte de trahison notoire en pleine guerre électorale. Il ne mérite plus la confiance du personnel politique du PDCI-RDA Divo commune, voire du PDCI de la région du Loh-Djiboua. Sa déclaration d’adhésion au RHDP ne nous surprend pas », a déploré Soro Delphin, militant de la Jeunesse PDCI-RDA Briboré, un village communal de Divo. 

Nos sources introduites au sein de la délégation PDCI-RDA Divo commune nous rapportent que Clotaire Konan a manifesté son mécontentement de n’avoir pas été désigné directeur de campagne chargé de la jeunesse de Me Bertin Zehouri, candidat du PDCI aux municipales dans la commune de Divo. 

Poste qui a été attribué par Beniankrou Florent, Directeur central de campagne, au jeune Bernard Kouamé, membre de la Jeunesse PDCI Divo. Au constat, c’est l’ensemble du personnel politique du PDCI-RDA Divo qui n’accorde plus de crédit de confiance à Clotaire Konan. 

« Clotaire a été trahi par ses propres calculs politiciens qui frisent ses intérêts personnels »

Pourtant vu comme un jeune militant du PDCI, faisant preuve d’un grand zèle pour Me Bertin Zehouri, au plus fort de la crise liée à la désignation du candidat PDCI aux municipales, Clotaire Konan a été présent lors de toutes les rencontres de mobilisation des militants du PDCI pour réclamer la candidature de Me Bertin Zehouri.

« Clotaire a été trahi par ses propres calculs politiciens qui frisent ses intérêts personnels. Tout comme plusieurs observateurs et acteurs de la vie politique du Loh-Djiboua, Clotaire Konan et son petit groupe de la Jeunesse PDCI ont cru que Me Bertin Zehouri ne serait pas désigné candidat du PDCI, ni aux régionales ni aux municipales. C’est la raison pour laquelle ils sont allés se vendre au RHDP pour figurer sur la liste d’Ali Touré aux municipales ou sur celle d’Amede Kouakou aux régionales.

En tant que président communal de la Jeunesse PDCI Divo, c’est bien lui Clotaire qui devrait demander à ses amis de la jeunesse PDCI de rester fidèles à leur parti. Le président Henri Konan Bedié ayant porté son choix sur Me Bertin Zehouri, le même Clotaire fait retirer son dossier du RHDP pour chercher à figurer sur la liste conduite par Me Bertin Zehouri. Comment appelle-t-on cette façon d’agir ? », s’interroge Amani Fulbert, enseignant, militant PDCI Boudoukou. 

Nos informations rapportent que l’adhésion de Clotaire Konan au RHDP n’ébranle pas la détermination des membres de la direction de campagne de Me Bertin Zehouri de poursuivre leurs activités sur le terrain. 

Les décès du président Henri Konan Bedié et du ministre Gaston Ouassenan ayant renforcé la volonté des militants du PDCI d’honorer leurs mémoires par la victoire aux municipales et aux régionales, Clotaire Konan est désormais vu comme une personne qui ne méritait pas d’être à la tête de la Jeunesse du PDCI parce qu’il n’a surtout pas mesuré la douleur du deuil qui frappe les militants du PDCI avant d’abandonner le parti en pleine bataille électorale.

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#