Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales 2023/ Ablé Koffi, chef de la grande famille N’DRO: «Tiassalé a eu une grâce avec la candidature d’Alpha Sanogo »

Après la gare routière, il y a quelques jours, Ablé Kouamé Koffi, chef de la grande famille N’DRO, dans la commune de Tiassalé, s’est entretenu avec ses parents du village de Tiassalékro, au sujet des élections municipales du 02 septembre prochain.

A l’instar des autres localités de la Côte d’Ivoire, la commune de Tiassalé vit les dernières heures de la précampagne électorale avant l’ouverture officielle de la campagne le 25 août 2023.

Ancien camarade de classe d’Alpha Sanogo, Ablé Kouamé Koffi est déterminé à porter le candidat du RHDP à la tête de la mairie de Tiassalé au soir du scrutin électoral du 2 septembre. Ainsi, a-t-il décidé de prendre une part active dans son élection, en mobilisant les populations à sa cause.

Après plusieurs réunions avec les transporteurs et occupants de la gare routière, Ablé Koffi a eu des échanges directs, mardi 22 août, avec les habitants de Tiassalékro, village qui a donné son nom à la ville de Tiassalé.

Selon le chef de la grande famille N’DRO, il était important de venir faire savoir aux parents, la nouvelle conduite à tenir par rapport au scrutin municipal à venir.

« On ne doit pas refaire les mêmes erreurs »

« C’est le gouvernement qui détient les leviers du développement. La vision du pouvoir actuel, est centrée sur le développement. Il n’y a que le pouvoir qui peut donner les moyens pour développer. Pour ce faire, il faut que la tête de liste de la mairie, soit en synergie avec le gouvernement pour pouvoir opérer ce développement-là », a-t-il expliqué.

Pour Ablé Kouamé Koffi, il serait difficile pour un élu qui ne compose pas avec le pouvoir, de mener à bien le développement. « C’est ce qui a mis Tiassalé en retard. Tiassalé comptait plus de 800 cadres. Depuis le temps colonial jusqu’aux années 80, Tiassalé a été hostile au pouvoir. Depuis le temps d’Houphouët-Boigny, on a rejeté beaucoup de choses parce que certains cadres pensaient qu’ils pouvaient être à la place du pouvoir en place. Aujourd’hui, nous regrettons. Divo a pris de l’avance sur nous. On ne doit pas refaire les mêmes erreurs», a prévenu le chef Ablé Koffi.

Puis d’ajouter: « Aujourd’hui, nous avons eu une grâce avec un cadre du parti au pouvoir, qui est le candidat Alpha Sanogo. Ne ratons pas cette chance ».

David YALA

Plus dans Economie et Politique

#