Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales 2023 à Yopougon: Souleymane Kamagaté en campagne pour Adama Bictogo

Le promoteur de spectacles ivoirien, Souleymane Kamagaté alias l’homme Saga, a officiellement pris position pour Adama Bictogo, candidat Rhdp aux élections municipales dans la commune de Yopougon. 

Le Président de l’Assemblée nationale était d’ailleurs le parrain du tournoi de petits poteaux dénommé  » we love Yopougon  », organisé par l’époux de Bamba Ami Sarah, et dont la finale s’est disputée il y a quelques jours. 

L’Homme Saga a annoncé un match de gala à Yopougon, prévu pour le 13 août prochain, et qui sera marqué par la participation effective d’Adama Bictogo. 

A quelques jours de cet événement,  Souleymane Kamagaté a révélé avoir eu un échange téléphonique avec Le Pan ce mercredi 9 août. 

 » Je viens de raccrocher au téléphone avec SEM Bictogo Adama après 30 minutes d’échange. Il me disait: jeune, je veux vraiment apporter beaucoup à la commune et à tous les niveaux. Je suis très sincère, il faut absolument que tout le monde soit touché. Alors, particulièrement pour le petit poteau au niveau de la commune, qu’est-ce qu’on fait?

« J’aime ce genre de leaders… « 

Je lui ai dit: son Excellence, on peut penser à construire de petits stades avec des gradins et pourquoi pas, subventionner tous les tournois majeurs de la commune car tous ces promoteurs de tournois sont seuls à organiser ces tournois sans soutien et sans sponsor. Pourtant, ces tournois drainent du monde que même le championnat ivoirien.

Le Petit poteau déchaîne les passions, c’est le sport le plus pratiqué de la commune. C’est le sport roi. Il m’a dit : jeune c’est bien noté et tu sais ce que j’aime chez toi ? Tu ne penses pas qu’à toi seul. Tu penses aux autres. Rendez-vous le dimanche 13 août à la place cp1  », a écrit Souleymane Kamagaté sur sa page Facebook. 

 »J’aime ce genre de leaders qui savent écouter, qui savent associer les gens aux décisions , qui ont l’humilité de demander, contrairement à ces leaders qui pensent tout connaître et qui, du haut de leur bureau, annoncent des choses sans prendre l’avis des concernés », a-t-il renchéri. 

Plus dans Economie et Politique

#