Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales 2023 à Bouaké: Ce qui va faire la différence entre Amadou Koné et ses adversaires (analyse)

Si la région de Gbêkê (centre) est encore aux mains du PDCI, la commune de Bouaké est une affaire du RHDP depuis  plus de dix (10) ans. Avec ou sans le PDCI. Même si le maire sortant Nicolas DJIBO a réussi avec le soutien des autres cadres du RHDP dont l’ancien maire Fanny IBRAHIMA et le ministre Amadou Koné, à implanter le parti présidentiel à Bouaké, la consolidation de cet acquis viendra de l’actuel député de Bouaké commune,  Amadou Koné. Ce qui passera par la victoire du  candidat du RHDP aux élections municipales du  2 septembre prochain à Bouaké.

Enfin, s’il remportait ces élections haut les mains, l’équation centrale actuelle à résoudre est : sera-t-il élu avec une majorité absolue ou une majorité relative au regard des écarts de voix des élections passées entre le PDCI et le RHDP ?  Voici le vrai enjeu de ces élections municipales à Bouaké.

En présentant des candidats dans toutes les communes et toutes les régions, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti au pouvoir, se donne les chances d’être le premier parti en termes de suffrages pour ces élections locales du 2 septembre 2023.  

Alors la majorité attendue du Rhdp sera-t-elle absolue ou relative ? Les suffrages additionnés du Pdci et du PPA-CI, qui ne présentent pas des candidats partout, dépasseront-ils ceux du Rhdp ? La tâche s’annonce difficile pour  le parti de feu Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo; même si rien n’est gagné pour le Rhdp.

L’indicateur qui doit intéresser, selon le journal Afrikipresse, au soir du 2 septembre 2023, c’est le nombre de voix obtenues par chaque parti, ainsi que le taux de participation.  

« Seront mesurées ainsi la capacité de mobilisation des partis politiques et leur implantation, en attendant les présidentielles de 2025 », ajoute  le journal en ligne Afrikipresse.

Pourquoi  Amadou Koné continue de mobiliser au-delà de son capital d’amour des populations?

S’il ne fait aucun doute sur sa victoire au soir du 2 septembre prochain, le candidat du RHDP aux élections municipales à Bouaké, Amadou Koné, a pleinement conscience que la différence se jouera au niveau du taux de participation et des suffrages exprimés.

«  Il faut qu’on les batte avec un score qui fera qu’ils ne se réveilleront pas de leur sommeil durant les 5 prochaines années pour nous laisser travailler tranquillement pour les populations et pour la ville de Bouaké », dit Amadou Koné à qui veut l’entendre.

Le message est tellement reçu 5 sur 5 que malgré le capital de sympathie et d’amour dont il bénéficie auprès des populations, l’homme multiplie depuis l’annonce de sa candidature, les rencontres de proximité afin de convaincre plus d’un, même les inconditionnels qui se disent que le jeu est gagné, à sortir massivement le jour du vote.

Un score sans appel 

On se souvient des élections municipales du 13 octobre 2018 à Bouaké. Le candidat du RHDP, Nicolas DJIBO malgré tout le soutien du parti présidentiel et surtout des cadres RHDP de Bouaké, avait obtenu 30.617 voix, soit 55,61% contre 20.663 voix pour  Lambert  N’Guessan  Kouamé, son challenger du PDCI soit 37,53%. 

Le reste des suffrages étant partagé entre les indépendants. Comme on le voit,  le RHDP a gagné mais avec un écart de moins de 10.000 voix.

« Il a toujours été rare à Bouaké de voir l’opposition surtout le PDCI faire des meetings populaires. Car ils croient aux pactes ethniques. Chez eux, c’est un seul mot d’ordre et des rencontres nocturnes. Si le RHDP veut gagner proprement sans bruit, il faut descendre véritablement dans les quartiers et convaincre les électeurs à venir vote.

Je pense que pour avoir suivi, voire participé à de nombreuses élections à Bouaké, le Ministre Amadou Koné est le bon et meilleur capitaine de cette équipe du RHDP pour ces municipales à Bouaké. C’est un très bon stratège », nous confie un observateur de la vie politique à Bouaké.

Amadou Koné, le 7e maire de Bouaké ?

Pour ce qu’il nous est donné de constater sur le terrain, sauf un cas de force majeure, une situation imprévisible qui échappe au contrôle des humains et donc par  nature inévitable, le prochain maire de Bouaké se nomme Amadou Koné. 

Il deviendra ainsi le 7e magistrat de la deuxième ville de la Côte d’Ivoire, après  successivement DJIBO Sounkalo ( 1er maire), KOUAME Bledou, Konan Antoine, Konan Konan Denis, Fanny IBRAHIMA et Nicolas DJIBO.

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#