Suivez sur
#

Economie et Politique

Les secrets de la victoire de Mamadou Touré, élu nouveau président du Conseil régional du Haut-Sassandra

C’est un pari fou que vient de réussir Mamadou Touré. Face à deux ténors comme le Pr Alphonse Djédjé Mady, un vétéran de la politique ivoirienne, et Stéphane Kipré, l’homme le plus puissant du dispositif de Laurent Gbagbo, il est parvenu à faire basculer 100% des mairies et le Conseil régional du Haut-Sassandra dans le giron du RHDP. 

Quels ont été ses secrets et comment est-il parvenu à réaliser cette performance dans la plus grande région électorale du pays après le district d’Abidjan ? Sous d’autres cieux, l’on parlerait de la prise de la bastille. Le ministre Mamadou Touré, affectueusement appelé le M’Bappé national, n’a pas trahi sa réputation de goleador politique.

Pour les élections municipales et régionales du 2 septembre 2023 qui viennent de livrer leur verdict, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique a réussi un pari fou : celui de mettre toutes les mairies et le Conseil régional du Haut-Sassandra dans l’escarcelle du RHDP.

Au décompte final, Mamadou Touré est devenu le nouveau président du Conseil régional du Haut-Sassandra. Il a obtenu, selon les chiffres de la Commission électorale indépendante (CEI), 58,65% de suffrages exprimés contre 39,91% pour la liste PDCI-PPA/CI.

Pour ces élections locales, le Haut-Sassandra est d’ailleurs, la seule région sur l’ensemble du territoire qui a obtenu 100% des mairies et la cerise sur le gâteau, le Conseil régional pour le compte du RHDP qui a donc une excellente note de 8/8.

Mamadou Touré jouait gros

L’on pourrait dire que ce ne sont pas des élections politiques, mais la performance est de taille, parce que ce scénario est inimaginable quand Mamadou Touré briguait pour la première fois, un poste électif à Daloa en 2016.

Le scénario est encore inimaginable quand on sait que les adversaires du RHDP étaient deux formations politiques qui ont déjà géré le pouvoir et ont aligné leurs meilleurs candidats dans la zone.

Le PDCI-RDA, avec Djédjé Mady qui totalise 58 années d’expérience politique et Stéphane Kipré, vice-président du PPA-CI, par ailleurs, considéré comme l’argentier du parti de Gbagbo. 

Le pari était donc très risqué et Mamadou Touré jouait gros. Peu d’observateurs pariaient sur lui face à l’alliance de ces deux grands cadors de l’opposition. Mais comment Mamadou Touré est-il parvenu à réaliser une telle performance politique ? 

Une équipe diversifiée et riche, des projets novateurs

Tout débute en 2018 au soir des élections régionales qui ont vu la défaite du RHDP face au PDCIRDA conduit par le même Alphonse Djédjé Mady. Les militants du RHDP, conduits par Mamadou Touré, ne se découragent pas. Ils continuent le travail d’encadrement et de maillage territorial de la région.

Le rêve de conquérir le Conseil régional pour Alassane Ouattara constitue un objectif non négociable pour lui. Ainsi donc, le M’Bappé national met son dispositif en marche. Grâce à une méthode dont il détient seul le secret, il parvient d’abord à aplanir les divergences entre cadres et réussit à faire élire des candidats aux postes de députés et faire rallier des maires indépendants à la vision du RHDP.

C’est le point de départ de la mise en place d’une équipe que plus personne ne peut arrêter. Ce qu’il convient de dire, c’est qu’avant ces élections du 2 septembre 2023, le RHDP affiche 11 sur 15 députés et 5 sur 6 mairies, toujours grâce à la méthode Mamadou Touré.

Lorsque le temps est venu pour lui de candidater au poste de président de Conseil régional, Mamadou Touré qui disposait déjà d’une équipe et des hommes pour faire le job, était déjà en avance sur tous ses adversaires. Avec ses élus, ils ont poursuivi l’encadrement du personnel politique, le travail de proximité et de développement.

Mamadou Touré annonce des investissements de près de 263 milliards sur la période 2024-2028

Pour la composition de sa liste, il a adopté une approche inclusive. Il a échangé et convaincu les mutuelles de développement, la société civile, les partis politiques de toutes obédiences, les cadres, l’ensemble des communautés allochtones et allogènes, etc. de venir avec lui pour réaliser son rêve de lutter contre la pauvreté et de développement du Haut-Sassandra, tel que pensé par le président Alassane Ouattara.

Au-delà de la richesse et de la diversité des hommes qui constituent son équipe, l’autre facteur qui a convaincu les populations du Haut-Sassandra à suivre Mamadou Touré et le RHDP, c’est l’ambitieux programme qu’il a partagé tout le long de cette campagne. Lequel programme porte sur 5 piliers.

A savoir l’industrialisation de la région, l’amélioration des infrastructures économiques, le renforcement du capital humain, l’amélioration du bien-être social et la compétitivité régionale.

Pour accélérer le développement de cette localité de 15 000 Km2, Mamadou Touré annonce des investissements de près de 263 milliards sur la période 2024-2028. « C’est réalisable et nous le ferons grâce au Président Alassane Ouattara », assure Mamadou Touré. 

Un programme novateur soutenu par un discours responsable

Ce programme novateur a été soutenu par un discours responsable. Au moment où les adversaires ont commencé à verser dans les propos identitaires, Mamadou Touré et son équipe sont restés focus sur ce qu’ils veulent faire pour les populations et exhortaient au renforcement de la cohésion et de la paix.

Le candidat, en sa qualité de membre du gouvernement et de leader politique, a surtout demandé à ses équipes de ne pas répondre et de ne pas recourir à la violence.

Cette stratégie sera payante et le résultat est là, concret et plus que satisfaisant. Mamadou Touré fait basculer le Haut-Sassandra dans le RHDP. Les communes et le Conseil régional ont été remportés par le parti au pouvoir. C’est une première dans l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Par ce score, il confirme qu’il est un leader et affirme qu’il a une population qui soutient la vision du Président de la République, Alassane Ouattara. Ce score reflète l’harmonie, la bonne et parfaite collaboration et entente qu’entretient le nouveau Président de Conseil régional du Haut-Sassandra avec les cadres et les populations de sa région.

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#