Suivez sur
#
Ismahill DIABY, Vice-Président, Directeur Général Afrique de l’Ouest & centrale de Visa

Economie et Politique

Leader des paiements digitaux, comment VISA veut favoriser l’inclusion financière et le développement des paiements numériques en Afrique

Entreprise multinationale qui entend promouvoir des solutions adaptées et une transition numérique inclusive en Afrique, VISA ambitionne de devenir le leader des paiements digitaux en Afrique, selon son Vice-président Ismahill DIABY, également Directeur général Afrique de l’Ouest et centrale. 

M. Ismahill DIABY a fait cette confidence dans une interview accordée au magazine économique Sika Finance, publiée le 29 mai 2024. VISA, engagée dans des paiements digitaux à l’échelle mondiale, veut s’implanter durablement en Afrique où l’inclusion financière reste encore un défi majeur avec un taux de bancarisation en deça des 10% contre plus de 50% en Europe. 

Pour faire face à ce défi, l’entreprise entend se mettre dans une posture de résolution de problème en développant des offres adaptées aux besoins et aux habitudes des consommateurs et des commerçants africains, en s’appuyant sur les différentes solutions technologiques dont elle dispose, a expliqué M. Ismahill DIABY.

VISA entend également s’appliquer beaucoup plus sur l’éducation financière avec la mise en place de programmes innovants en la matière qui ont déjà touché plus de deux millions de personnes et d’opérateurs économiques en Afrique, tout en les aidant à comprendre et à utiliser les services financiers numériques. Dans cette dynamique, l’entreprise a signé en juillet 2018 un accord avec le Gouvernement ivoirien en vue de soutenir la numérisation de l’économie et promouvoir l’adoption des paiements numériques. 

Pour M. Diaby, il s’agit pour le Gouvernement ivoirien, à travers cet accord, de digitaliser le système de paiement dans plusieurs domaines prioritaires de l’Etat, en vue de favoriser l’inclusion financière. Le protocole d’accord visait et aspire toujours à digitaliser le système de paiement dans plusieurs domaines prioritaires de l’Etat, entre autres l’agriculture, le commerce, le tourisme, l’éducation, le transport.

« Nous pensons que les succès de nos actions en Côte d’Ivoire serviront de modèles pour d’autres pays africains »

Parmi les grandes réalisations de cet accord, il y a, a-t-il cité, la mise en place d’une plateforme de paiement digital pour le secteur agricole, qui permet aux producteurs de cacao et aux autres acteurs de la filière, de recevoir leurs paiements de manière sécurisée et transparente via leurs téléphones mobiles pour 1 million de planteurs de cacao.

Le lancement de la carte du commerçant avec le ministère du Commerce pour des millions de commerçants en Côte d’Ivoire et la collaboration avec le ministère du Tourisme afin de contribuer à la création de l’application « Pass touristique » et la carte virtuelle Visa incluse dans cette application, font partie de ces réalisations grâce à l’accord. 

L’entreprise s’est engagée à fournir la carte de mission Visa pour le Gouvernement avec le ministère des Finances afin de permettre aux agents de l’Etat d’effectuer leurs déplacements avec des moyens de paiement modernes et limiter leur utilisation du cash.  Elle s’est aussi mise avec le ministère de l’Education nationale afin d’effectuer des campagnes d’éducation financière et aider la Poste de Côte d’Ivoire pour la promotion de ses sites de services en ligne documents.ci et Sanlishop. 

‘’Nous pensons que les succès de nos actions en Côte d’Ivoire serviront de modèles pour d’autres pays africains et sommes impatients de poursuivre les travaux entamés avec d’autres Gouvernements de la région afin de promouvoir l’adoption des paiements numériques’’, a-t-il soutenu. 

DNG

Plus dans Economie et Politique

#