Suivez sur
#
Le ministre Mamadou Sangafowa promet une baisse des factures d’électricité: "les prochaines factures devraient baisser"

Economie et Politique

Le ministre Mamadou Sangafowa promet une baisse des factures d’électricité: « les prochaines factures devraient baisser »

En Côte d’Ivoire, face à la hausse constatée sur les récentes factures d’électricité, qui a fait grincer les dents chez les abonnés, le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Coulibaly Mamadou Sangafowa qui justifie cela par la forte chaleur enregistrée pendant la période de saison sèche passée, promet une baisse de ces factures les mois à venir. 

Le ministre Sangafowa était face à la presse ce jeudi 6 juin 2024 à l’auditorium de la Primature à Abidjan à l’occasion de la Tribune dénommée ‘’les Rendez-vous du gouvernement’’ où il est revenu sur les sujets d’actualité nationale relevant de son département ministériel. Il en a profité pour faire l’état des lieux de son ministère. Il a entretenu l’auditoire sur le thème, ‘’politique minière, pétrolière et énergétique : enjeux, défis et perspectives’’. 

Réagissant sur la récente hausse constatée par les abonnés au niveau des factures d’électricité, le ministre Sangafowa a indiqué que cela a été dû à la forte chaleur pendant la période de canicule les mois passés à cause des effets du changement climatique. ‘’Ce qui s’est passé n’est qu’un phénomène saisonnier’’, a-t-il souligné, expliquant que dans les mois à venir, avec la saison pluvieuse, la température va baisser en faisant disparaître la forte chaleur qui demandait beaucoup d’énergie aux appareils électroménagers. 

‘’Avec cela, les prochaines factures devraient baisser’’, a-t-il promis. Par ailleurs, le ministre Sangafowa, portant un regard rétrospectif sur la période 2011 à 2023, a indiqué qu’avec une capacité de production qui est passée de 1391 MW à 2907 MW, la Côte d’Ivoire dispose d’un des systèmes de production et de distribution d’énergie électrique les plus viables et résilients du continent.

Avec ce système, le nombre de localités électrifiées est passé de 2 851 à 7 508. Ainsi que le taux de couverture du pays qui quant à lui, est passé de 33% à 88%, avec un objectif de 100% à l’horizon 2025. Le taux d’accès a bondi de 74% à 97% et le nombre d’abonnés a cru de 1,1 million à un peu plus de 4 millions. Selon lui, le Temps Moyen de Coupure (TMC) qui était de 47h/an en 2011 est tombé à 29h/an en 2023 alors qu’il est de 12h/jour dans certains pays.

Pour y arriver, ce sont au total 1700 milliards de FCFA qui ont été investis dans la production, le transport et la distribution d’électricité, dont 1000 milliards de FCFA par le secteur privé. Il note que d’autres investissements sont en cours de réalisation s’élevant à 1221 milliards de FCFA.

DNG

Plus dans Economie et Politique

#