Suivez sur
#

Economie et Politique

« La Côte d’Ivoire s’efforce de se conformer aux normes et réglementations internationales en matière de radiocommunications » (Amadou Coulibaly) 

Le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Amadou Coulibaly, a rehaussé de sa présence la toute première AIGF du Forum sur les radiocommunications, qui a démarré ce mardi 3 octobre à l’hotel Azalai à Marcory. Un événement qui, selon lui, arrive à point nommé.

« Aujourd’hui, on ne peut pas parler du numérique, d’objets connectés sans parler de radioélectricité ou de radiocommunication. Ce Forum arrive à point nommé parce qu’il participe à la vulgarisation d’une thématique qui pourrait paraître hermétique au citoyen lambda alors que nous vivons en plein monde de radioélectricité  », a soutenu le porte-parole du gouvernement ivoirien, qui a fait savoir que ce forum cadre avec la vision du Gouvernement, qui est d’accélérer la transformation numérique afin de faire de la Côte d’Ivoire l’un des cinq (05) pays leaders en Afrique en termes d’innovation, au cours des années à venir.

‘’ Le forum des radiocommunications qui réunira environ plus de 300 personnes pendant trois jours, est une opportunité unique pour des experts locaux et internationaux, des innovateurs, des entrepreneurs, des chercheurs et des décideurs, tous animés par la passion pour les radiocommunications et des technologies de l’information et de la communication de partager des idées, échanger des connaissances et renforcer les partenariats à même de conforter la dynamique de développement de notre secteur‘’, a-t-il indiqué.

Puis d’ajouter: ‘’ Il permettra surtout de mettre en évidence, les enjeux de la gestion du spectre en Côte d’Ivoire, au regard de l’évolution des technologies sans fil, et d’adresser la problématique du développement des réseaux radioélectriques’’.

Par ailleurs, le ministre de la Communication a rappelé que cette 1ère édition du forum consacré aux radiocommunications, marque également la célébration des dix (10) années d’existence de l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences (AIGF). 

‘’Créée en mars 2012, elle a contribué, jusqu’à ce jour, à offrir aux secteurs utilisateurs de fréquences radiocommunications, des services sans brouillages préjudiciables, à surveiller l’exposition des populations aux rayonnements non-ionisants, à coordonner l’implantation des sites radioélectriques afin d’en assurer une utilisation efficiente ‘’, a-t-il indiqué. 

Poursuivant, Amadou Coulibaly s’est prononcé sur les actions entreprises par le gouvernement ivoirien pour garantir une meilleure promotion de la connectivité universelle favorisant ainsi l’inclusion numérique et l’accès à l’information pour tous. 

‘’ Pour relever le défi de la connectivité pour tous, l’État, par le biais de l’AIGF, va développer des projets relatifs aux infrastructures numériques, notamment l’acquisition très prochaine d’un Système de Gestion et de Contrôle Automatisé du Spectre de fréquence (SGCAS). Par ailleurs, il sera procédé à la construction de stations côtières pour le Système Mondial de Sécurité et de Détresse en Mer (SMDSM).

La Côte d’Ivoire s’efforce de se conformer aux normes et réglementations internationales en matière de radiocommunications, ce qui facilite la coopération internationale et l’interopérabilité‘’, a soutenu le ministre.

Plus dans Economie et Politique

#