Suivez sur
#
Inquiét pour 2025, un pro Ouattara se lâche: "Le problème au RHDP, c'est la méchanceté de nos cadres et élus repus par les friandises du pouvoir... "

Economie et Politique

Inquiét pour 2025, un pro Ouattara se lâche: « Le problème au RHDP, c’est la méchanceté de nos cadres et élus repus par les friandises du pouvoir… »

« Le vrai bonheur on s’en aperçoit que lorsqu’on l’a perdu, faisons en sorte de ne jamais avoir à le perdre », nous instruit le référent politique du RHDP, Nanan Félix Houphouet-Boigny. D’hier à aujourd’hui, faisons le bilan des différentes élections depuis l’avènement de Bouah Alassane Ouattara : 2011 et 2013, véritable carton plein des partis issus du RHDP avec un net avantage pour le RDR qui règne sans partage dans le grand nord. Et ce d’autant plus que l’opposition a décidé d’être aux abonnés absents.

2015 : Une présidentielle sans grands enjeux avec un Candidat unique des partis qui composent le RHDP à sa propre succession avec face de lui des adversaires de poids. Le score final obtenu par le RHDP reflète son assise dans ses bastions.

2016 et 2018 : la razzia des partis du RHDP n’étonne guère bien que des cadres chutent de leur piédestal, tout est RAS.

2020 : année étriquée par des revirements et des soubresauts politiques, des alliances contre nature à foison pour dégager le RHDP au sommet du pouvoir d’État. L’opposition emmenée par le PDCI, l’allié d’hier sonne la révolte avec la désobéissance civile. Des actes d’incivisme et de violence sont monnaie courante. La vie politique s’active dans le mauvais sens, les invectives sont légions et les actions guerrières. 

Les candidats peu nombreux à la présidentielle, se rebiffent et seul KKB affronte le champion du RHDP, qui au passage ne compte plus dans ses rangs le PDCI, l’UDPCI, l’UPCI et une partie du MFA dirigé Anaky Kobenan. Malgré le boycott actif, le RHDP l’emporte très l’argent et la sédition s’effondre sur l’autel d’un dialogue entre les deux grands : Bouah et Bédié pour la stabilité de notre pays. La quiétude revient peu à peu et les choses reviennent sans anicroches.

2025 pointe à l’horizon et ce challenge est loin d’être gagné

2021 : L’opposition s’organise et arrache aux forceps des localités au RHDP, qui bien que vainqueur perd beaucoup et lâche du terrain politique. Bien d’indépendants sortis de ses rangs laminent les défenseurs de sa bannière dans le grand nord. Une recomposition politique obligatoirement prend pied.

2023 : Les blessures passées et la réconciliation faite en son sein, le RHDP part à l’abordage avec le soutien des cadres frondeurs des partis politiques qui avaient quitté le navire RHDP, tous sont revenus et la victoire est totale. Mais aux sénatoriales une déconvenue spectaculaire, la défaite de l’ex président du Sénat fait une tache noire, peu importe le RHDP a fait une belle opération même si dans l’ensemble les indépendants issus de ses rangs ont grappillé quelques localités et que dans le grand sud ainsi que le centre il n’a pas fait totalement carton plein comme il le souhaitait vivement.

Après tous ces acquis qui ont été acquis de haute lutte avec le dévouement, l’engagement et la sueur des militants, rien n’est plus comme avant ou presque. Les acteurs de la victoire sont laissés pour compte, leurs doléances foulées au pied, leurs réclames mises aux oubliettes. Des cadres et des élus obnubilés par le pouvoir et l’argent leurs parlent sans retenue, s’adressant à eux de façon désinvolte et malpolie. 

2025 pointe à l’horizon et ce challenge est loin d’être gagné. Aucune victoire n’est acquise d’avance en politique qui reste la saine appréciation de l’actualité du moment. Le problème au RHDP n’est pas son leader charismatique,Bouah Alassane Ouattara qui a tout fait et tout donné et qui continue d’opérer des miracles pour l’émergence de notre pays. C’est la méchanceté de nos cadres et élus repus par les friandises du pouvoir offert à eux par l’excellent travail accompli au fil des échéances électorales par la base militante, celle qui va au charbon.

Prions que le RHDP se tienne prêt avec des hommes et des femmes de poids

Attention !!! Pour avancer la tortue sort la tête. Il faut que le RHDP sorte la tête de l’eau de tout va bien, les militants adulent Bouah Alassane Ouattara donc pris comme candidat il n y’a plus rien à dire, il n’y a plus rien à faire, nous allons gagner la présidentielle un coup KO. 

Pourtant, il existe bel et bien le vote sanction, il existe bel et bien  le boycott passif et la colère gronde et enfle tant au niveau de la jeunesse que chez les femmes parce que l’insertion professionnelle et les aides à l’autonomisation ne viennent pas, même à compte-goutte, elles ne viennent pas. L’impression qui se dégage est que tout semble être fait sciemment pour tirer le Parti en arrière alors que bientôt il y aura la présidentielle de 2025, une élection majeure pour la conservation du pouvoir d’État.

Nous prions que le RHDP se tienne prêt avec des hommes et des femmes de poids pour lancer dans la bataille des militants avec qui tous ils ont fait corps, l’année prochaine commence aujourd’hui. Mettons en application les recommandations du séminaire qui a rempli toutes ses promesses d’échanges francs. Merci infiniment d’avoir pris la peine de me lire jusqu’à la fin. 

LORNG Cheikh Ismaël,

Militant convaincu du RHDP

Plus dans Economie et Politique

#