Suivez sur
#
Hypocrisie, méchanceté et guerre des clans au RHDP: Un leader de Jeunesse interpelle: "On risque de payer cher comme l’équipe du Président Macky Sall"

Economie et Politique

Hypocrisie, méchanceté et guerre des clans au RHDP: Un leader de Jeunesse interpelle: « On risque de payer cher comme l’équipe du Président Macky Sall »

À quelque 18 mois de l’échéance cruciale de la présidentielle 2025, la scène politique ivoirienne se prépare à une confrontation de taille entre le président en exercice Alassane Ouattara, l’ancien président Laurent Gbagbo et le tout nouveau président élu du PDCI-RDA, Tidjane Thiam. 

Dans une mise en garde, Coulibaly Meke, leader de jeunesse proche du pouvoir, interpelle les membres de son parti le RHDP sur l’élection présidentielle de 2025. À l’approche de cette échéance électorale, Coulibaly Meke demande aux militants et sympathisants du parti au pouvoir, de se réveiller, car les réalités de 2025 seront plus différentes de celles de 2020.

« Il faudrait qu’on arrête de rester dans notre zone de confort et minimiser nos adversaires politiques tels que le Président Laurent Gbagbo, Blé Goudé, le nouveau produit du pdci le président THIAM et le retour de Soro Guillaume qui par leur présence sur le terrain, galvaniseront leurs militants. Leurs présences donneront toujours de l’énergie à leurs militants qui croient au retour de l’opposition au pouvoir », a-t-il interpellé. Selon Coulibaly Meke, l’hypocrisie, la méchanceté, les manipulations et les clans règnent au sein du parti présidentiel.

« On risque de payer cher comme l’équipe du Président Macky Sall si… « 

« Au sein du RHDP, l’hypocrisie, la méchanceté, les manipulations et les clans ont pris le dessus sur le combat politique. Ce que nous devons comprendre aujourd’hui, c’est qu’après 14 ans de mandat, les populations sont beaucoup fières des actions de développement du président ADO, mais le plus important reste le panier de la ménagère, la scolarité des enfants et les loyers. N’ayons pas honte de le dire», a-t-il insisté.

« La tranche des jeunes compris entre 35 et 45 ans sont mis à la retraite politique, sachant bien que dans la tradition africaine, l’âge de la jeunesse n’est pas ce qu’on chante aujourd’hui. Que deviennent tous ces jeunes de cette tranche d’âge alors que moins de 10% bénéficient d’une responsabilité au sein des structures du parti, sachant que les aînés ne veulent pas lâcher les responsabilités politiques et administratives», interroge Coulibaly Meke. 

Puis d’attirer l’attention de la direction du RHDP: « Je tenais à inviter le président du parti à faire confiance à sa jeunesse. Si on veut se fier aux rapports superficiels et beaux discours devant la presse, on risque de payer cher comme l’équipe du Président Macky Sall».

Charles Béni

Plus dans Economie et Politique

#