Suivez sur
#

Economie et Politique

Elections dans le Lôh-Djiboua: Pourquoi Babli Dominique jette l’éponge, Me Zéhouri hors de cause

Après avoir accusé le délégué PDCI de Divo commune, Me Zéhouri Bertin, de manoeuvres visant à ternir son image et à empêcher sa candidature, Babli Dominique, candidat désigné du PDCI-RDA aux élections régionales du 02 septembre prochain dans le Lôh-Djiboua, vient de renoncer à sa candidature après le choix judicieux du président Henri Konan Bédié, de désigner Me Zéhouri comme le candidat du PDCI aux municipales à Divo. Mais revoyons un peu en dix (10) points, la succession des événements qui ont abouti à ce renoncement spectaculaire de candidature de Babli Dominique. 

1 – Le délégué Me Zehouri Paul-Arnaud n’a pas initié de procédure judiciaire contre M. Babli qui semble en faire son programme de campagne. 

2- Au contraire, Me Zehouri entend défendre le PDCI contre les conséquences politiques de l’action judiciaire engagée par les conseillers régionaux contre leur collègue Babli.

3- C’est à tort que M. Babli accuse l’avocat des conseillers, d’agir sans constitution. Si la corruption de M. Babli a fonctionné avec un conseiller qui a retourné sa veste après avoir signé la pétition et donné librement sa pièce d’identité, il n’en est rien des autres signataires encore moins de leur représentant principal, un conseiller intègre, bien encouragé par ses collègues à poursuivre la procédure contre l’absentéiste et fraudeur de la loi de 2012 sur les collectivités territoriales, outre les procédures du PDCI qu’il a du mal à respecter.

4- Me Zehouri Paul-Arnaud qui est allé féliciter M. Babli à son domicile, ne peut pas encore être accusé d’être contre sa candidature jugée à risque pour le PDCI.

4- M. Babli a fait deux propositions à Me zehouri ( mairie ou conseil). A peine Me Zehouri a-t-il voulu y réfléchir, que la même semaine M. Babli présentait M. Gbotta Serge, puis M. Gnakpa Atcho comme candidats à la mairie, pourtant non désignés par le président du parti par acte officiel du PDCI. 

5- Après avoir évincé sa candidature aux régionales, les instances de conciliation ou d’élection voire de règlement des crises, n’ont jamais rencontré Me Zéhouri. Pourtant, le délégué pensait avoir un droit égal au respect de sa personne et de sa qualité de délégué communal et membre du bureau politique. A quel moment, le notaire Zéhouri et auprès de quel cadre, il aurait déclaré ne pas être candidat à la mairie de Divo ?

6- Retenir que M. Babli a conditionné la candidature de Me Zéhouri, délégué communal, à la mairie de Divo, par la levée de la procédure judiciaire qu’il lui attribue de gré ou de force sans preuves. La candidature PDCI à la mairie de Divo, étant devenue un outil de pression dans la stratégie revancharde de M. Babli contre le Flambeau du Lôh-Djiboua, ce dernier troque la vérité auprès des décideurs du PDCI, essayant de faire croire que le notaire aurait refusé. Ce qui est faux.

7- Globalement, M. Babli s’est chargé de stopper la progression du leader Zéhouri au PDCI; donc dans le Lôh-Djiboua sur la seule faute avouée par M. Babli, que Me Zéhouri a eu entre autres, pour soutien, une personnalité a qui il voue une haine viscérale non voilée.

8- Aux dires de M. Babli, Me Zehouri paierait donc le prix d’un conflit dont il n’est point responsable ni coupable.

9- M. Babli accuse Me Zéhouri d’être RHDP sans aucune preuve autre que le désir de nuire. Il l’accuse d’être nouveau au PDCI pour tenter d’étouffer sa progression légitime. Notez que l’ardeur du militantisme et les actes forts de préparation aux victoires du parti, ne se mesurent pas seulement à l’ancienneté. Non car Me Zehouri est nommé délégué communal et membre du bureau politique du PDCI en reconnaissance de ses hauts faits et mérites au PDCI-RDA. N’a-t-il pas apporté au PDCI, l’adhésion de son organisation décennale dénommée ODAP-CI? M. Babli a-t-il oublié que Me Zehouri a pesé en 2018, 14 000 électeurs en tant que candidat indépendant ? M. Babli n’a-t-il pas vu l’impact de la mobilisation réveillée par Me Zéhouri au PDCI dans la région du Lôh-Djiboua? A-t-il oublié les 7000 militants rassemblés au stade de Divo lors de la rentrée politique du candidat, le 18 mars 2023 ? Quel ancien militant ou vieux militant a-t-il réussi le même pari à Divo ou dans la région ? M. Babli aurait-il oublié que, pour devenir maire PDCI de Divo en 2013, un autre militant n’était pas le plus ancien ni le plus vieux militant PDCI de l’époque…

10- Me Zéhouri ne pouvant payer le prix des haines personnelles de M. Babli, il lui est recommandé: 

A) – de laisser les populations et militants PDCI de Divo, proposer et choisir leur candidat aux municipales.

B) – de se concentrer sur sa candidature aux élections régionales pour laquelle il est tout simplement absent du terrain et en retard sur tous ses adversaires du PPA-CI et du RHDP.

C) – donc de quitter les médias où il vient uniquement pour attaquer le délégué Me Zehouri qui n’est pas son adversaire mais son allié et par ailleurs son parent.

Source : Sercom Zéhouri. 

Plus dans Economie et Politique

#