Suivez sur
#

Economie et Politique

Municipales 2023 – LORNG Esmel: « Pourquoi Bictogo est l’homme qu’il faut à Yopougon »

LORNG Esmel, est le président d’une faîtière de plus de 150 associations de jeunesses et de femmes, d’organisations professionnelles et de la société civile très actives à YOPOUGON. Qui ont toutes fait le choix du Candidat RHDP, Adama BICTOGO pour les prochaines municipales à YOPOUGON. Le leader de cette faîtière s’est ouvert à nous, au travers d’un entretien.

Présentez-vous à nos lecteurs et présenter également la structure que vous dirigez?
Je suis LORNG Esmel, homme de media et manager agricole, fils de Yopougon. Et la structure dont j’ai l’insigne honneur de diriger, regroupe plus de 150 associations de jeunesses et de femmes, d’organisations professionnelles et de la société civile. Elle est dénommée BICTOGO TON PIED-MON PIED. Ses membres s’appellent tous Bictogolais et Bictogolaises, c’est notre concept.
Quelles sont les aspirations et les motivations qui ont entrainé la création de votre mouvement associatif ?
Nous avons décidé de mettre sur pied ce mouvement associatif avec pour unique référent le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire (ANCI), le PAN Adama BICTOGO, parce que nous l’admirons et l’adulons pour son sens élevé des valeurs républicaines, ses efforts considérables en faveur du développement durable, du social et de la cohésion sociale. Nous le soutenons pleinement dans sa démarche pour la conquête du fauteuil municipal. C’est pourquoi, au quotidien par le biais de notre maillage de Yopougon avec nos différents délégués de zones et de secteurs, nous sensibilisons les populations de YOPOUGON à faire le bon choix, qui demeure le PAN Adama BICTOGO. Parce qu’il a de très bonnes visées pour le renouveau de notre commune. Et nous l’accompagneront partout dans sa démarche, parce qu’il est celui qu’il faut à la tête de notre commune, YOPOUGON.
Peut-on connaître vos projets et activités à court moyen et long terme?
BICTOGO TON PIED-MON PIED, qui est une faîtière d’associations, d’organisations professionnelles et de la société civile a d’innombrables projets structurants, qui luttent contre la pauvreté et qui promeuvent la cohésion sociale, notamment à court terme : nous désirons installer 50 de nos femmes sur toute l’étendue de Yopougon, pour le commerce de poulets frits et poissons braisés, également 50 jeunes issus de nos rangs à la vente de Garba et de porc au four.  A moyen terme, créer d’autres activités génératrices de revenus qui demandent beaucoup plus de moyens financiers, à savoir des maquis plein air et des restaurants. Et à long terme, mettre en place une flotte de taxis communaux et de véhicules de transport de marchandises pour aider les membres de notre réseau à être épanouis et à apporter notre total appui à notre mentor dans toutes ses entreprises, au travers de nos modestes contributions pour soutenir ses réalisations pour le rayonnement notre commune.
 Quel regard portez-vous sur l’actualité des municipales et régionales notamment les actions et les discours des candidats en lice à l’égard des populations?
À Yopougon, nous enregistrons plusieurs candidatures entre autres celles du PDCI et du PPA-CI face à la nôtre, portée par le PAN Adama BICTOGO. Qui reste le favori de ces municipales à Yopougon, car ses nombreux actions sociales, son parcours, ses acquis en tant que haut commis de l’État militent toutes en sa faveur. Son discours est franc et direct, on y trouve aucune invective, pas d’injures ni d’allusions toutes faites. Sa priorité reste l’épanouissement des populations et le rayonnement de la cité de Yopougon. Raison pour laquelle, les populations ont fait bloc autour de sa candidature. Parce qu’elles ne désirent pas avoir à vivre dans l’insécurité et la précarité. Nous écoutons et entendons les commentaires ça et là, les discours acerbes des candidats en lice du PDCI et du PPA-CI à son encontre. Ils disent bien souvent de beaucoup de paroles de froissement et de frustration. Alors que c’est une compétition électorale donc l’enjeu ne doit pas tuer le jeu démocratique. Tous les candidats en lice doivent faire preuve de maturité, oeuvrer pour la cohésion sociale, impérativement mettre l’accent sur ce qu’ils possèdent en terme de relations et d’acquis pour insuffler le progrès de Yopougon, plutôt que de donner dans des palabres inutiles et des querelles stériles.
Avez vous un appel à lancer aux populations en vue des prochaines joutes électorales ?
Nous disons aux populations de Yopougon de rester sereines, de ne pas céder à toute provocation. Chacun est libre de soutenir le candidat de son choix, mais également ne doit pas empêcher les autres de faire la promotion de leur candidat. C’est un jeu démocratique et seul le meilleur gagnera ses élections municipales. Et nous avons pris fait et cause pour le meilleur pour ces municipales à Yopougon, le PAN Adama BICTOGO. Alors qu’elles nous rejoignent afin qu’ensemble nous battons le pavé pour lui, qui reste notre choix.
Quel est votre mot de fin ?
Que les élections municipales et régionales 2023 se tiennent dans un climat apaisé partout en Côte d’Ivoire. Que tous nous soyons habités par un esprit convivial, car nous sommes adversaires et non ennemis. Nous avons tous et toutes la Côte d’Ivoire en partage. Il est donc de notre ressort d’oeuvrer au rayonnement de nos collectivités territoriales par des comportements citoyens et des actions républicaines. Soyons solidaires dans l’effort pour le bien-être de nos populations en faisant des choix judicieux. Que Dieu nous bénisse abondamment.

Plus dans Economie et Politique

#