Suivez sur
#
Diplomatie parlementaire: Adama Bictogo et Alban Sumana Kingsford Bagbin renforcent l'axe Abidjan -Accra

Monde

Diplomatie parlementaire: Adama Bictogo et Alban Sumana Kingsford Bagbin renforcent l’axe Abidjan -Accra

Les visites s’enchaînent pour le président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo. Après avoir accordé une audience, 24 heures plus tôt, le patron de la chambre basse du parlement ivoirien en a fait une autre, mercredi 5 juin 2024, dans ses bureaux, au siège de l’Assemblée nationale à Abidjan-Plateau, cette fois-ci à son homologue ghanéen, Alban Sumana Kingsford Bagbin.

Les échanges empreintes de courtoisie ont permis aux deux présidents d’institutions d’aborder plusieurs sujets ayant trait au renforcement de la coopération parlementaire entre les deux institutions, à l’amélioration des relations de coopération et d’amitié entre les deux nations et entre les deux peuples, a appris Adama Bictogo, à la faveur du point-presse qui a sanctionné cette rencontre. 

Le parlementaire a marqué sa disponibilité à travailler à rapprocher davantage les Assemblées nationales ivoirienne et ghanéenne. Sur la base de cette coopération qu’Adama Bictogo veut gagnante, il souhaite que la Côte d’Ivoire et le Ghana puissent servir de modèle pour les autres pays de l’Afrique de l’ouest, plus loin, du continent noir. 

« . La visite s’inscrit aussi dans l’excellence des relations qui existent entre le président Alassane Ouattara et son jeune frère, le président Nana Akufo Addo »

« Il y a donc cette complicité, cette synergie d’actions, qui s’est installée entre le parlement du Ghana et de la Côte d’Ivoire. La visite s’inscrit aussi dans l’excellence des relations qui existent entre le président Alassane Ouattara et son jeune frère, le président Nana Akufo Addo. (…) Aujourd’hui, l’une des raisons de sa visite, c’est que nos pères fondateurs, les présidents Félix Houphouët-Boigny et Kwame Nkrumah, se sont battus pour l’indépendance. 

Après eux, il y a la génération qui a suivi et qui a permis à l’Afrique de se hisser au plan international mais qui nous revient nonobstant la barrière linguistique, de les surmonter, pour que le Ghana et la Côte d’Ivoire constituent un axe fort de développement pour l’Afrique de l’Ouest », a-t-il déclaré. 

De l’avis du président de la chambre basse du parlement, c’est en s’unissant, en travaillant en symbiose, que les deux pays, via leurs institutions parlementaires, pourront impulser une nouvelle dynamique et faire face aux défis mondiaux, notamment l’inflation, le changement climatique et son corollaire de conséquences néfastes sur les conditions de vie des populations. 

« C’est dans cette relation forte, étroite, que nous pouvons ensemble surmonter, relever les défis qui se présentent à nous. Le rôle du parlement c’est justement de pouvoir transmettre à l’exécutif les préoccupations des populations d’autant plus que nous sommes sa représentation. Mais ceci doit se faire à travers une synergie d’action entre l’exécutif et le parlement », a-t-il dit. 

Adama Bictogo au Ghana en juillet pour une visite fraternelle et officielle

Adama Bictogo, député d’Agboville commune, a informé l’opinion de ce que, dans les prochaines semaines, à la tête d’une délégation, il effectuera une visite officielle au Ghana. « Nous avons programmé de nous rendre au Ghana dans la période du mois de juillet pour une visite fraternelle et officielle. Nous nous réjouissons de cette belle fraternité entre nos deux Etats, nos deux peuples et nos deux parlements », a-t-il affirmé.

Auparavant, Alban Sumana Kingsford Bagbin, président de l’Assemblée nationale du Ghana, donnait le motif de sa visite à son homologue. Il a indiqué être venu pour analyser avec son jeune frère, Adama Bictogo, les différentes options qui s’offrent à eux à l’effet de rendre plus dynamiques, plus fortes, les relations et le niveau de la coopération entre les Assemblées nationales ivoirienne et ghanéenne. 

« Je suis venu voir comment nous pouvons travailler ensemble en tant qu’une équipe, pour développer l’Afrique et améliorer les conditions de vie de nos deux peuples (…) L’Afrique que nous cherchons, la Côte d’Ivoire que nous cherchons et le Ghana que nous cherchons. Nous devons travailler de concert pour atteindre nos objectifs. Nous avons discuté des questions bilatérales. J’ai informé mon frère qu’il a mon soutien », a-t-il fait savoir.

Parlement mondial

Alban Sumana Kingsford Bagbin a émis le vœu de voir s’unir les parlements de tous les pays à travers le monde, dans la perspective de mettre sur pied un nouvel organe : « le parlement mondial ». 

« Nous aimerions former un parlement mondial pour pouvoir soutenir nos présidents. Parce que, le parlement représente les populations et, les présidents représentent les États. Avant de signer les accords, nous devons pouvoir transmettre les suggestions de nos populations au niveau mondial. Les parlements et les présidents doivent travailler ensemble car nous sommes tous un, nous sommes un pays, un peuple et un monde avec une même destinée », a-t-il ajouté. 

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Monde

#