Suivez sur
#
Devant la gravité de la situation humanitaire dans la bande de Gaza, Adama Bictogo appelle à un «cessez-le-feu immédiat » dans la bande de Gaza

Monde

Devant la gravité de la situation humanitaire dans la bande de Gaza, Adama Bictogo appelle à un «cessez-le-feu immédiat »

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, nouveau président en exercice de l’Union parlementaire des États membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (UPCI), plaide pour « un cessez-le-feu immédiat et à l’ouverture d’un couloir humanitaire en vue de soulager les populations ». Le président en exercice de l’UPCI a réitéré l’appel des parlementaires du monde islamique à un « cessez-le-feu immédiat » dans la bande de Gaza devant la gravité de la situation humanitaire. 

S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 18ème Conférence de l’UPCI lundi 4 mars 2024 à Abidjan, Adama Bictogo a déploré « l’enlisement de tous les efforts de règlement depuis plusieurs décennies ». Il a tenu à rappeler la position du président ivoirien, Alassane Ouattara, qui estime que « la solution à la guerre entre Israël et la Palestine réside dans la création de deux États vivant côte à côte dans un climat de paix ».

« Le Parlement, par ma voix, voudrait s’inscrire dans cette vision de dialogue et de coexistence pacifique qui demeure la seule et unique voie possible au règlement définitif de ce conflit », a déclaré le président de l’Assemblée nation de Côte d’Ivoire, porté à la tête de l’UPCI pour un mandat d’un an.

Il a ajouté que la 18ème Conférence donne aux participants l’opportunité d’ouvrir également des discussions franches et fraternelles afin qu’émergent « des actions positives » qui traduisent l’engagement et la «solidarité sans faille » des États membres de l’UPCI envers la cause palestinienne.

« Je salue toutes les bonnes volontés et les États frères de notre Union qui se sont investis d’une manière ou d’une autre afin de trouver une issue conforme au droit international », a conclu le président en exercice de l’UPCI, Adama Bictogo.

La 18ème Conférence a été précédée par plusieurs réunions connexes, notamment celles des instances spécialisées de l’UPCI avec un ordre du jour simplifié pour traiter les questions urgentes et procéder à l’élection des États membres de ces commissions. 

L’UPCI est une organisation créée en juin 1999 par l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) à Téhéran (Iran) où se trouve son siège permanent. Elle a pour objectifs, entre autres, d’apporter son soutien à la mise en œuvre du principe islamique de concertation (Choura) dans tous les États membres. 

Elle œuvre également à promouvoir les rencontres et le dialogue entre les Parlements des États membres de l’OCI et leurs députés, ainsi que le partage d’expériences dans le domaine parlementaire et le débat sur des questions à caractère économique, culturel, social et politique.

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Monde

#