Suivez sur
#
Dette Ivoirienne: Plus de 2000 milliards FCFA de la France convertis en C2D (Officiel)

Economie et Politique

Dette Ivoirienne: Plus de 2000 milliards FCFA de la France convertis en C2D (Officiel)

Le Directeur de l’Agence française de développement (AFD) en Côte d’Ivoire, Adrien Haye, a affirmé au cours d’un entretien accordé à RTI info, que plus de 2000 milliards de FCFA de prêts consentis auprès de la France de 1983 à 2002 non remboursés, ont été convertis en Contrat de désendettement et de développement (C2D).   

M. Adrien Haye s’exprimait aux côtés de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean Christophe Belliard, dans cet entretien. Il est revenu sur les prêts de la France à la Côte d’Ivoire de 1983 à 2002, dont la partie non remboursée s’élève à plus à 2,9 milliards d’euros correspondant à 2000 milliards de FCFA, annulés en 2012 et qui ont été convertis en C2D. 

‘’Les 2,9 milliards d’euros, il s’agit principalement de prêt qui a été contracté dans les années 80 et 90, dont l’immense majorité auprès de la Banque de France pour des prêts de soutien budgétaire et une petite partie vis-à-vis de l’AFD qui s’appelait à l’époque la Caisse française de développement’’, a fait savoir le directeur de l’AFD. 

Selon lui, c’est cette dette qui a été contractée entre 1983 et 2002, dont il a été décidé de son annulation en 2012 pour la partie qui n’avait pas encore été remboursée, qui a été convertie en C2D mis en œuvre depuis 2012 et piloté par l’AFD. Le C2D, a-t-il poursuivi, ce sont les financements massifs prévisibles et structurants permettant d’accompagner des projets sur le long terme aussi des politiques publiques et des réformes notamment la réforme du collège de proximité, de la formation professionnelle ou la réforme foncière. 

M. Adrien Haye a par ailleurs, salué les excellents résultats de la mise en œuvre du C2D qui actuellement est à sa phase 3. ‘’On peut dire que le bilan au bout de 10 ans du C2D est assez important, qui impacte quotidiennement la vie des Ivoiriens et Ivoiriennes’’, s’en est-il réjoui.  

DNG

Plus dans Economie et Politique

#