Suivez sur
#
Déguerpissements à Abidjan - Le District d’Abidjan rassure: "Il ne s’agit pas de démolir (...) mais de traiter des zones spécifiques à l’origine des problèmes"

Economie et Politique

Déguerpissements à Abidjan – Le District d’Abidjan rassure: « Il ne s’agit pas de démolir (…) mais de traiter des zones spécifiques à l’origine des problèmes »

L’initiative lancée par le District Autonome d’Abidjan dans différentes sites pour assainir et améliorer le bien-être et le cadre de vie des populations , anticipant la saison des pluies, a suscité des incompréhensions, a provoqué des désagréments chez les populations concernées, et conduit à des difficultés pour les élèves de l’établissement Cha-Helène de Yopougon Gesco. 

En collaboration avec les maires des 13 communes du District Autonome d’Abidjan et sous la coordination du Premier ministre Robert Beugré Mambé, le Ministre,Gouverneur Cissé Bacongo poursuivra ses actions et initiera dans le respect de la vision d’une Côte d’Ivoire solidaire, avec la rigueur, l’humanisme et la solidarité encouragés par le président Alassane Ouattara.

« Le chef de l’État envisage une Côte d’Ivoire solidaire. Cela implique une nation humaniste, engagée dans l’humanitaire et la solidarité. Le ministre,gouverneur Ibrahima Cissé Bacongo adhère pleinement à cette vision », apprend Lemeridien auprès d’une source proche du District Autonome d’Abidjan.

Fort de ses expériences passées ( ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ministre de la fonction publique, mairie de Koumassi), Ibrahima Cissé Bacongo entend continuer de privilégier l’écoute des populations, souhaitant les rassurer quant à ses intentions.

 « L’avenir s’annonce meilleur pour tous et grâce à la collaboration de tous, nous viendrons à bout du désordre urbain et des dangers de la saison des pluies», ajoute notre source. 

Assurant que des solutions sont en cours concernant le cas des populations déguerpies de Yopougon Gesco, le District autonome d’Abidjan a tenu, par ailleurs, à rassurer les populations des sites concernés, notamment celles du village Anono. 

« Il ne s’agit pas de démolir Anono, mais de traiter des zones spécifiques à l’origine des problèmes. Le cas d’Anono a été résolu, mais la confusion est née du fait que le village figurait sur la liste depuis 2023… », rassurent les services du District. 

Junior Ouattara

Plus dans Economie et Politique

#