Suivez sur
#
Coups de téléphone au Président Ouattara: Soro Guillaume a su user de bon sens pour reconnaître qu'il a mal agi (Décryptage) 

Economie et Politique

Coups de téléphone au Président Ouattara: Soro Guillaume a su user de bon sens pour reconnaître qu’il a mal agi (Décryptage) 

L’une des dernières informations qui nourrit l’actualité ivoirienne en ce moment est le contact téléphonique que Soro Guillaume a établi avec le Président Alassane. Cette information arrive comme un coup de tonnerre quand on sait qu’en 2020, il a ouvertement accusé le Président Alassane Ouattara d’être un dictateur et accusé son gouvernement d’être « prétendument démocratique », en 2024. Mais après cinq (5) années de brouille, « deux épisodes téléphoniques » ont permis de renouer le contact entre les anciens alliés. 

Il faut savoir que Guillaume Soro, ancien patron de la rébellion de 2002 qui a coupé le pays en deux, a quitté la Côte d’Ivoire, en 2019, après avoir successivement servi comme Premier ministre du Président Alassane Ouattara et Président de l’Assemblée nationale. Toutefois, il a, d’abord, été condamné, par contumace, à 20 années de prison pour « recel et détournement de deniers publics », puis à la prison à vie, en 2020, pour « atteinte à la sûreté de l’État ». 

Il vit, aujourd’hui, en exil depuis quatre (4) ans. Il y a lieu de souligner, par ailleurs, que les « deux épisodes téléphoniques » entre Soro Guillaume et Alassane Ouattara vise, pour le premier, de retourner en Côte d’Ivoire, la volonté de l’ex-président de l’Assemblée nationale de mettre fin à son exil remonte à cinq (5) mois, c’est-à-dire en novembre 2023; ce à quoi le Ministre et porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, avait répondu qu’il lui était loisible de rentrer. 

Une question s’impose, pour autant: si les autorités ivoiriennes ont affirmé qu’il ne tient qu’à Soro Guillaume seul de rentrer quand il veut, à quoi servent ces excuses publiques. Avec le recul, pour autant, on comprend qu’en faisant amende honorable, il fait preuve d’une sagesse infinie, surtout lorsqu’on sait que dans la tradition africaine, le règlement de tous différends commence par la présentation d’excuses du cadet à son aîné. 

« Le Président Alassane Ouattara vient, une fois de plus, de faire montre de son exceptionnel leadership en ouvrant ses bras à Soro Guillaume »

Ceci étant, on peut trouver au moins deux (2) raisons à cette attitude de Soro Guillaume. Soit, n’ayant pas pu se rallier les leaders militaires du Burkina Faso et du Niger dont il recherchait assidûment le soutien et l’appui pour une action de force contre le Président Alassane Ouattara, il s’est vu dans l’obligation de plier l’échine; soit ayant été condamné à la perpétuité, il cherche à amadouer le Président Alassane Ouattara pour que cette peine soit commuée en une autre moins sévère ou simplement annulée.

Dans tous les cas, le Président Alassane Ouattara, profondément enclin à la magnanimité et à la clémence, s’est surtout préoccupé de la santé de son ancien allié tout en déplorant que celui qui fut son meilleur rempart contre Laurent Gbagbo et qui était promis à un bel avenir politique, soit devenu un « simple justifiable ». En fin de compte, le Président Alassane Ouattara vient, une fois de plus, de faire montre de son exceptionnel leadership en ouvrant ses bras à Soro Guillaume qui a su user de bon sens pour reconnaître qu’il a mal agi, afin de se faire pardonner. 

Oussou Kouamé Rémi 

Enseignant-chercheur à l’Université Alassane Ouattara-Bouaké 

Expert en analyse socio-politique et économique

Plus dans Economie et Politique

#