Suivez sur
#
Côte d'Ivoire: Avant la présidentielle de 2025, Ouattara renonce à un important projet dans son village

Economie et Politique

Côte d’Ivoire: Avant la présidentielle de 2025, Ouattara renonce à un important projet dans son village

Le président ivoirien Alassane Ouattara a renoncé au projet de construction d’un aéroport international dans sa ville natale de Kong, dans l’extrême nord du pays. Le projet, porté par Amadou Koné, le ministre des transports, avait été confié à Ebomaf TP, l’entreprise fondée par l’homme d’affaires burkinabè Mahamoudou Bonkoungou. 

Cette infrastructure devait à la fois être un aéroport dit de « secours », mais également militaire, dans le cadre de la lutte contre les groupes djihadistes. La Côte d’Ivoire ne dispose pas à ce jour d’alternative à l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny, à Abidjan. En cas d’incidents, les avions sont déroutés vers Accra, au Ghana voisin.

Depuis la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui s’est tenue en janvier, le pays dispose de trois autres aéroports internationaux : à Korhogo, dans le Nord, à Bouaké, dans le centre du pays, et à Yamoussoukro, la capitale politique. Toutefois, ces aéroports ne sont pas en capacité d’accueillir le trafic dérouté depuis Abidjan.

L’abandon du projet d’aéroport n’a pas pour autant mis fin aux autres grands chantiers en cours à Kong, supervisés par Téné Birahima Ouattara, le ministre de la défense et frère cadet d’Alassane Ouattara.

Des travaux de construction d’une église catholique et d’un mausolée qui servira de caveau à la famille présidentielle sont en cours. Plusieurs villas résidentielles devraient aussi sortir de terre pour accueillir la famille présidentielle lors de leurs séjours à Kong.

Lemeridien avec Africa Intelligence

Plus dans Economie et Politique

#