Suivez sur
#
Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara, l’un des meilleurs leaders politiques, jamais connus depuis Félix Houphouët-Boigny

Economie et Politique

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, l’un des meilleurs leaders politiques, jamais connus depuis Félix Houphouët-Boigny

On ne le dira jamais assez, Alassane Ouattara est incontestablement l’un des meilleurs leaders que la Côte d’Ivoire ait connus depuis le Père Fondateur, Felix Houphouët-Boigny. 

Depuis son accession à la magistrature suprême, le 11 avril 2011, le Président Alassane Ouattara (PRADO) ne cesse de multiplier les initiatives et projets tant pour remettre le pays sur les rails du développement que pour redorer le blason du pays à l’extérieur, après presqu’une décennie de crise politico-militaire (2002-2011). 

L’un de ces projets que l’on pourrait qualifier de défi, est l’organisation de la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). En effet, pour la seconde fois, après 40 ans, la Côte d’Ivoire a pris l’engagement d’abriter la 34ème édition de la plus prestigieuse des compétitions continentales africaines, aujourd’hui baptisée CAN TotalEnergies, après celle de 1984. 

Ayant adopté Akwaba (en Akan : Bienvenue) à la fois comme mascotte officielle et titre de l’hymne de la compétition, composé par trois (3) sommités de la musique africaine, Magic System (Côte d’Ivoire), Yemi Alade (Nigéria) et Mohamed Ramadan (Egypte), ce rendez-vous international du football est, avant tout, l’occasion de révéler la richesse et la diversité culturelle du pays. 

Bilan positif

Débutée le samedi 13 janvier 2024, à 17h25, par une cérémonie d’ouverture qui aura duré jusqu’à 20h00, avant de laisser place au premier match entre le pays organisateur et la Guinée-Bissau, la compétition n’en est, à ce jour, qu’à la phase des 1/8 de finale.

Toutefois, le bilan à mi-parcours est largement positif. Ce n’est pas sans raison que même le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Sud-africain Patrice Motsepe et celui de la Fédération international de football association (FIFA), le Suisse Gianni Infantino, parmi les invités officiels lors de la cérémonie d’ouverture, ont unanimement reconnu que c’était la meilleure CAN jamais organisée, faisant de « cette 34e édition l’une des plus spectaculaires de l’histoire de la compétition », en dépit de quelques « dysfonctionnements » dus principalement à l’inaccessibilité des tickets car « certaines personnes auraient acheté les billets des matchs pour les revendre à des prix exorbitants ». 

En fin de compte, on pourrait se demander si ce n’est pas le génie politique et économique du Président Alassane Ouattara qui s’exprime, une fois de plus, de cette manière. 

« Bravo au Président Alassane Ouattara »

Après d’innombrables résultats positifs obtenus sur plusieurs fronts au plan interne, la CAN serait l’occasion rêvée de montrer, enfin, aux yeux de toute région africaine et à celui du monde entier, les énormes avancées économiques, et surtout infrastructurelles, que la Côte d’Ivoire a faites depuis que le PRADO a pris les rênes du pouvoir. 

Ce qui est intéressant dans tout cela, ce ne sont pas seulement les infrastructures sportives et d’hébergement de qualité que le pays a érigées ou remises en état et qui sont mises à la disposition des hôtes, mais les efforts d’un comité d’organisation (COCAN) hautement ambitieux combinés au « sens hors pair de l’hospitalité », pour faire de cette compétition à la fois un évènement unique et inégalé et de la Côte d’Ivoire, un « hôte exceptionnel pour cette CAN 2023».

En tout cas, si c’est le cas, et nous n’en doutons pas un instant, c’est que le coup est parfaitement réussi et l’objectif atteint. Une fois de plus, nous pouvons dire un grand bravo au Président Alassane Ouattara.

Dr OUSSOU Kouamé Rémi

Enseignant-chercheur à l’Université Alassane Ouattara-Bouaké

Expert en développement professionnel

Plus dans Economie et Politique

#