Suivez sur
#
Corridor économique Lomé-Ouaga-Niamey : Un projet d’intégration régionale menacé par l’insécurité

Monde

Corridor économique Lomé-Ouaga-Niamey : Un projet d’intégration régionale menacé par l’insécurité

La première session du comité de pilotage interétatique du projet régional de corridor économique Lomé-Ouagadougou-Niamey (PCE-LON) s’est tenue à Ouagadougou le 14 décembre 2023. 

Cette rencontre a été l’occasion pour les trois ministres des Transports du Burkina Faso, du Niger et du Togo de faire le point sur l’avancement du projet et de discuter des défis auxquels il est confronté.

La session du Comité de pilotage a été l’occasion pour les ministres des transports des trois pays, de discuter de ces défis et de formuler des recommandations pour les surmonter.

Présidé par le ministre burkinabé, chargé du Transport, M. Roland Somda, ce dernier a salué la tenue du Comité de pilotage interétatique du Projet régional de corridor économique Lomé-Ouagadougou-Niamey (PCE-LON). 

“Je suis honoré de coprésider à vos côtés, chers ministres, cette première session du Comité de pilotage inter-Etats, du Projet régional de corridor économique Lomé-Ouagadougou-Niamey (PCE-LON). Je tiens à exprimer ma gratitude aux plus hautes Autorités, les Chefs d’Etats de nos 03 pays, qui nous ont instruits de travailler en bonne intelligence et dans une excellente synergie, pour assurer une mise en œuvre réussie de cet important projet qui participera à n’en point douter, à une réelle facilitation de la circulation des personnes et des biens dans notre sous-espace”, a-t-il déclaré.

Le PCE-LON a pour objectif d’ améliorer la connectivité régionale entre les trois pays en réalisant des infrastructures communautaires et socio-économiques le long du corridor. 

Le projet comprend notamment la construction et la réhabilitation de 1 122 km de routes entre le Burkina, le Niger et le Togo, la construction d’infrastructures sanitaires et éducatives, et la mise en place de services logistiques.

L’insécurité, principal défis du projet

Le projet qui est financé par la Banque mondiale à hauteur de 130 milliards de francs CFA, rencontre toutefois des difficultés pour sa mise en œuvre.

Le principal défi auquel le projet est confronté est l’insécurité. La région du corridor est en effet touchée par l’insécurité, qui a entraîné des retards dans le démarrage des travaux et des difficultés de sécurisation des zones concernées. 

D’autres difficultés liées aux prestations des consultants sont à signaler. Le comité de pilotage a toutefois formulé des recommandations aux gouvernements des trois pays, notamment la sécurisation du tronçon Fada-Kantchari-Torodi, qui traverse la région de l’Est du Burkina Faso.

Le PCE-LON est un projet important pour l’intégration régionale entre les trois pays et il est important que les trois pays collaborent étroitement pour surmonter les défis d’insécurité, de mise en place d’assistance technique portant sur la professionnalisation du secteur routier, etc et permettre au projet de se réaliser.

Pita Oueder

Plus dans Monde

#