Suivez sur
#

Economie et Politique

Commémoration du 19 septembre 2002/ Me N’dry Claver: « Il y a beaucoup à reprocher à ceux qui ont promis le paradis aux Ivoiriens »

Nous ne devons jamais oublier notre histoire. C’est une obligation pour tous les membres de la Génération de Rupture. 

Même douloureuse, une histoire collective sert à construire une société plus forte. Il faut rappeler à la jeune génération qu’un 19 septembre 2002, notre pays la Côte d’Ivoire a été attaqué par des Ivoiriens qui ont fait appel à des mercenaires étrangers. 

Cette crise a fait des dégâts et ses conséquences négatives sont multiples. Notre enseignement vise à faire comprendre que l’usage des armes pour régler les problèmes d’une société est à bannir.

Voyez-vous, il y a beaucoup à reprocher à ceux qui ont promis le paradis aux Ivoiriens. L’injustice est à son comble. Nos prisons peuvent en témoigner.  

Les nominations aux hautes fonctions de l’État se font-elles sur la base du mérite ou sur une base ethnique et régionale ? La réponse s’impose même en voulant masquer le soleil ? 

Serait-ce là une raison pour une rébellion ? Je dis NON. Avec le passé, une génération doit construire une meilleure société en pensant à ceux qui ont payé le prix pour un mieux-être. 

Il ne faut pas insulter la mémoire des martyrs c’est-à-dire ceux qui meurent pour une cause supérieure. Sauf si cette course pour le pouvoir visait à étancher une soif personnelle et non le bien du peuple. 

Pardonne mon frère et ma sœur, mais n’oublie jamais. Pour l’amour de tous ceux qui ont versé leur sang pour une paix véritable et une réelle réconciliation, nous prions pour vous. 

LA GR 

Y A DIEU DEDANS 

KNC

Plus dans Economie et Politique

#