Suivez sur
#
Claude Sahi depuis Biankouma: "Le peuple Dan se mettra avec Ouattara pour réussir le développement en Côte d’Ivoire, mais surtout chez nous dans le Tonkpi"

Economie et Politique

Claude Sahi depuis Biankouma: « Le peuple Dan se mettra avec Ouattara pour réussir le développement en Côte d’Ivoire, mais surtout chez nous dans le Tonkpi »

Ils sont sortis nombreux des villages, des campements et autres hameaux de la région du Tonkpi, pour prendre d’assaut la place publique du village de Gbablasso, dans le département de Biankouma. Le peuple Dan est venu écouter le message de paix, de cohésion et de développement d’un de ses plus illustres fils, l’ambassadeur Claude Sahi. 

Parrain de la cérémonie d’investiture du président du conseil d’administration de la mutuelle de développement économique et social de Gbablasso, le chef de cabinet du Président de la République Alassane Ouattara, a saisi l’occasion pour inviter ses parents à faire confiance au Chef de l’Etat pour le développement de la région, et plus encore. 

« J’ai pris la route pour venir à Gbablasso, j’étais heureux à cause de la route. Elle n’est pas terminée, mais nous sommes déjà contents et fiers. Tous les villages seront désenclavés grâce aux actions de développement. Il y a un collège de proximité qui est déjà en construction ici à Gbablasso. Il est aussi prévu un hôpital général à Biankouma. C’est ça, le développement. Biankouma-Sipilou, il y a 3 ans, la route était un calvaire. Regardez aujourd’hui, ce que le Président Alassane Ouattara fait pour nous. Nous devons lui faire confiance parce qu’il y a beaucoup de bonnes choses qui arrivent pour notre région », a annoncé Claude Sahi. 

Les mains chargées de matériels, (broyeuse, tricycles, decortiqueuse, presseuse…), le chef de cabinet du Président Alassane Ouattara, a exhorté les populations, ainsi que tous les cadres, à la cohésion. Pour lui, le peuple Dan est l’allier direct et objectif du peuple Sénoufo. C’est pourquoi, dira-t-il, « il n’est donc pas possible que nous fassions autre chose que le Président Alassane Ouattara nous demande de faire, puisqu’il est notre allié. Le peuple Dan se mettra avec lui, devant lui, derrière lui, à côté de lui, pour réussir le développement en Côte d’Ivoire, mais surtout chez nous dans le Tonkpi. C’est grâce à lui qu’on connaîtra le renouveau du Tonkpi. Pour réussir cela, nous devons faire sauter un verrou, qui est la désunion entre les cadres. On ne s’entend pas. Or pour porter le développement, il faut parler d’une même voix », a-t-il rappelé. 

Claude Sahi se dit convaincu d’une seule chose : « c’est l’union des cadres, qui va envoyer le développement ».  « Je suis venu avec quelques petites choses pour vous aujourd’hui, pour faire un test. Ce n’est rien à côté de ce qui va venir », a-t-il lancé. Avant d’ajouter: « la politique, c’est le développement. Tout le reste, c’est de la littérature. J’ai fait des études de sciences politiques. Moi, je ne me considère pas comme un politicien, mais comme un homme politique. On ne peut pas être dans le confort et voir ses parents à côté, qui souffrent. Nous devons faire en sorte que chacun de nous puisse avoir un peu. Pour moi, c’est cela, faire de la politique. A l’image du Président Alassane Ouattara qui fait du développement, sa façon de faire la politique ». 

Leader politique de la région du Tonkpi, le parrain a laissé entendre que « dans la vie, chacun à son destin. Des gens peuvent retarder, mais ce qui est pour toi, est pour toi. Dans la politique que je fais, je mets Dieu au-dessus et ensuite les hommes. Je suis là aujourd’hui, parce que Dieu a voulu cela dans son plan. Je ne peux rien envier à personne, je prie pour tout le monde. Partout où on me sollicite, dans les villages, j’irai. Je suis heureux d’être ici. Nous étions là, la semaine dernière à Gan, et nous serons encore là, les semaines à venir pour des choses que nous préparons ». 

Pour terminer, l’illustre invité de cette cérémonie, a annoncé des actions fortes dans la région, les semaines à venir. « Nous allons organiser une journée de reconnaissance à tous ceux qui ont été les grands hommes de cette région. Je pense à Blon Blaise, Kalé Sopoudé, Gbê Alphonse et autres. Nous avons eu de grandes lumières dans notre région, il faut qu’on les célèbre. Ce n’est pas quand elles vont s’éteindre qu’on va les célébrer. Le plus illustre d’entre eux tous, qui a été président de la République, le général Robert Guéi, je pense que nous ne l’avons pas assez célébrer ici. Nous devons le faire. C’est à nous de faire en sorte que son nom reste dans les mémoires », a-t-il exhorté. 

Poursuivant, Claude Sahi a indiqué que « très bientôt, avec nos grands frères, Vagondo Diomandé, Albert Flindé, Mabri Toikeusse, Sahi Claude, nous allons nous mettre ensemble, parce que nous avons décidé d’organiser une grande journée d’hommage du District des montagnes au Président de la République, Alassane Ouattara. Nous sommes 6 dans ce que nous appelons le comité d’orientation stratégique, la ministre Anne Ouloto est la présidente du comité d’organisation de cet hommage qui va se faire à Guiglo ».

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Economie et Politique

#