Suivez sur
#
Prolifération des barrages routiers : l’Observatoire de la fluidité des transporteurs alerte sur les défis de la facilitation du transport

Economie et Politique

Axe Bamako – Port autonome de San Pedro en Côte d’Ivoire: 53 barrages engendrent des difficultés pour les usagers de la route et les acteurs économiques

Lors d’une réunion à Daloa le 23 mai 2024, Konaté Siaka, représentant du projet Programme routier 8 (PR8) à l’Observatoire de la fluidité des transporteurs (OFT), a mis en lumière un problème majeur sur le corridor Bamako – Zantiébougou – Boundiali – San Pédro. 

Contrairement aux 10 postes autorisés, une vérification récente a révélé l’existence de 53 barrages, engendrant des difficultés pour les usagers de la route et les acteurs économiques. Cette annonce intervient dans le cadre d’une campagne de sensibilisation visant à informer les usagers de la route et les autorités sur les mesures facilitant le transport routier inter-États et la lutte contre la surcharge. 

Konaté Siaka a souligné que ces nombreux barrages illégaux entraînent des retards et des tracasseries pour les acteurs du transport, impactant négativement les activités économiques. Le mandataire du secrétaire général de l’OFT, Abdoulaye Touré, a également mentionné des plaintes reçues par le ministère des transports concernant les contrôles routiers excessifs sur ce corridor. 

Il a rappelé l’importance du respect des textes régissant le transport routier en Côte d’Ivoire, notamment la circulaire interministérielle de 2011 autorisant seulement 10 postes sur le corridor PR8. Cette situation, avec ses 12 postes de contrôle, 33 postes d’observation et 08 postes de sécurité non autorisés, génère des barrages anarchiques et des tracasseries.

Des recommandations ont été émises lors de la réunion, notamment le renforcement des capacités des forces de l’ordre en matière de contrôle routier et l’appel aux transporteurs à respecter la réglementation. Ces mesures visent à améliorer la fluidité des transports sur le corridor PR8, vital pour le développement économique intégré des pays de la région.

Le Projet Programme Routier 8 (PR8) de l’UEMOA relie la capitale malienne Bamako au port autonome de San Pedro en Côte d’Ivoire, soulignant l’importance stratégique de résoudre les défis de la fluidité des transports dans cette région.

Lemeridien

Plus dans Economie et Politique

#