Suivez sur
#

Economie et Politique

Assalé Tiémoko depuis Agboville: « Si le Sénat n’apporte rien en termes de plus-value, à quoi ça sert ? »

Venu accomplir son devoir civique, ce samedi 16 septembre 2023 à Agboville lors des élections sénatoriales, le député-maire de Tiassalé, Antoine Assalé Tiémoko, interrogé par la presse, a réitéré son opposition à l’existence du Sénat, deuxième chambre du Parlement ivoirien. 

« Dans le principe, le Sénat est une institution que je n’agrée pas parce que j’estime que dans son fonctionnement, elle n’apporte pas ce qu’on attendait d’elle car son rôle est d’aider les collectivités à mieux fonctionner. Mais, nous venons de voir que sur le mandat qu’on vient de terminer, le Sénat n’a pas apporté grande chose en termes de fonctionnement des collectivités.

Les élus locaux n’ont pas de statut, les conseillers comme les maires n’ont aucun statut et le Sénat n’a rien fait dans ce domaine-là afin que les choses changent », a-t-il déploré, à l’issue de son vote aux élections sénatoriales dans l’Agnéby-Tiassa.

Assalé Tiémoko a, néanmoins, tenu à expliquer le sens de sa présence à la préfecture d’Agboville pour prendre part à ce scrutin. « Comme je suis un citoyen qui est un républicain, je suis venu accomplir mon devoir civique qui est de voter même si je ne suis pas d’accord. Et, je suis heureux qu’il se soit bien passé », a-t-il confié. 

« Le Sénat sera dissout avec l’avènement d’un nouveau cycle politique en Côte d’Ivoire« 

Pour le patron du journal « L’ Eléphant déchainé », les sénateurs doivent faire preuve de plus de dynamisme. 

« Les sénateurs doivent comprendre qu’ils sont au service des collectivités et des Ivoiriens de l’étranger et par conséquent, ils doivent faire preuve de dynamisme et jouer leur rôle qui n’est pas d’entériner les projets de lois qui viennent du Gouvernement mais de débattre et de proposer. Parce que là, on ne voit rien du tout (…) 

Les collectivités ont un grand rôle à jouer en termes de développement local mais si le Sénat qui doit travailler avec les collectivités, les aider à fonctionner, n’apporte rien en termes de plus-value, je ne sais pas à quoi ça sert ? », a-t-il dénoncé. 

Selon Antoine Assalé Tiémoko, le Sénat sera dissout avec l’avènement d’un nouveau cycle politique en Côte d’Ivoire. 

« Nous avons fait trois propositions de lois depuis près 2 ans, qui sont sur la table du Gouvernement. D’abord, je veux faire interdire la transhumance des élus. Ensuite, je veux qu’on réduise la caution au niveau de la présidentielle fixée actuellement à 50 millions de FCFA. 

Enfin, il faut adopter la retraite pour les élus à partir de 75 ans à tous les niveaux de postes électifs. Outre ceci, moi, je veux que la Commission électorale indépendante(CEI) soit une institution qui représente les Ivoiriens et non qui soit au service des partis politiques», a-t-il fait savoir. 

04 listes sont en compétition pour les 02 postes de sénateurs élus dans l’Agnéby-Tiassa. Il s’agit des listes du PPA-CI, du PDCI-RDA, du RHDP et une liste indépendante.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Economie et Politique

#