Suivez sur
#

Economie et Politique

Armée ivoirienne: Qui était l’adjudant Koko Yao Lucien mort aux commandes d’un hélicoptère Alouette 2 en 1977

Une année noire dans l’histoire de l’aviation militaire ivoirienne qui a vu périr 7 de ses valeureux « Soldats », en service commandé. Ils ont trouvé la mort, respectivement le 6 mai 1977 à bord d’un hélicoptère Alouette 2 au nord de Grand Bassam, et le 5 juin 1977, à un mois d’intervalle, jour pour jour, dans le terrible accident d’un autre hélicoptère, Alouette 3, lors d’un bivouac du 2e Bataillon de Daloa. Histoire et Biographies honore la memoire de nos 7 illustres disparus. Ce sont:

𝐋’𝐚𝐜𝐜𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐁𝐚𝐬𝐬𝐚𝐦

-Adjudant-Chef RUMEAUX Julien,

-Adjudant KOKO YAO Lucien,

-Soldat de 1ère Classe N’DOUBA Simon,

𝐋𝐚 𝐜𝐚𝐭𝐚𝐬𝐭𝐫𝐨𝐩𝐡𝐞 𝐝𝐞 𝐃𝐚𝐥𝐨𝐚

-Capitaine DOUABI TUEBI Simon,

-Adjudant GOUSSOUA Luc (Pilote),

-Sergent N’ZAGO Allali,

-Gendarme GLAKO GUÉÏ Robert

2 blessés

-Capitaine M’BRA KOFFI Marius,

-Mme CECILIA.

Qui était le pilote d’hélicoptère Koko Yao Lucien ? 

-Il est né le 25 septembre 1946 à Botindé,  dans la sous-préfecture de Tiassalé, 

-Études primaires, 

-Collège d’Orientation d’Abidjan,

-Lycée Technique de Cocody qu’il quitte après la première technique mathématiques, 

-Admis aux PTT qu’ il quitte presque aussitôt,

-Attiré par l’aviation, il s’engage dans l’Armée le 1er janvier 1967,

-Après la FCB à Bouaké, il est  affecté au Groupe Aérien de Transport et de Liaison (GATL), le 1er septembre 1967, 

-Le 9 octobre 1967, il est admis en stage de Radio Navigateur à Toulouse, en France d’où il sortira avec une moyenne de 15, 25,

-Il est  nommé Sergent.

-Assoiffé de connaissance et voulant toujours aller de l’avant, YAO KOKO Lucien, brillant technicien Radio navigateur, est admis au test sélectif de pilotage, avant d’effectuer son stage à Chambéry, en France, d’où il sort avec  la moyenne de 16,82.

-Sergent- chef le 1er octobre 1972, 

-Adjudant le 1er avril 1977, un mois avant son décès. 

-Personnel navigant au GATL, il totalisait plus de 1000 heures de vol en tant que Radio navigateur sur Dakota C 47 et Fokker 27.

-En tant que Pilote,  il totalisait  environ 450 heures de vol, sur  Alouette 2 et Alouette 3.

-Il meurt le soir du 6 mai 1977 aux commandes d’un hélicoptère Alouette  2, laissant une une veuve et 6 orphelins. Union de prières avec sa famille. 

𝑨𝒅𝒋𝒖𝒅𝒂𝒏𝒕-𝑪𝒉𝒆𝒇 𝑴𝒂𝒋𝒐𝒓 (𝑹) Désiré 𝑫𝒂𝒌𝒐𝒖𝒓𝒚 𝑮𝑵𝑨𝑩𝑹𝑶, 𝑯𝒊𝒔𝒕𝒐𝒊𝒓𝒆 𝒆𝒕 𝑩𝒊𝒐𝒈𝒓𝒂𝒑𝒉𝒊𝒆𝒔.

Plus dans Economie et Politique

#