Suivez sur
#

Economie et Politique

Après Achi et Abdourahmane Cissé, l’ACCT Ali Kader et le DG de la CNPS Denis Charles Kouassi bientôt éjectés?

Alassane Ouattara s’apprête à procéder à de nouveaux limogeages au sein de l’appareil d’État ivoirien, après ceux du premier ministre et du secrétaire général de la présidence. 

Après le limogeage du premier ministre, Patrick Achi, le 16 octobre, et du secrétaire général de la présidence, Abdourahmane Cissé, le 30 novembre, le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, continue ses grandes manœuvres. Son action devrait désormais s’élargir à une poignée de structures publiques de premier plan. 

Parmi celles-ci figure l’Agence comptable centrale du Trésor (ACCT), dont le directeur général, Ali Kader Coulibaly, se retrouve plus que jamais fragilisé. Grand argentier du pays, ce dernier est en poste depuis plus de dix ans.

Il est par ailleurs maire de la ville de M’Bengué, dans le Nord, et membre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Sa mise à l’écart pourrait être officialisée par Alassane Ouattara d’ici à la mi-décembre. 

Autre structure publique concernée par les mouvements en cours, la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), dirigée depuis 2013 par Denis Charles Kouassi. Ce dernier devrait ainsi être invité à quitter son poste dans les tout prochains jours. 

À l’instar de l’ACCT, la CNPS est un organisme clé de l’État ivoirien. Elle figure par ailleurs parmi les actionnaires de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie de Côte d’Ivoire (Bicici), ex-filiale du groupe français BNP Paribas en Côte d’Ivoire. 

Source : Africa Intelligence

Plus dans Economie et Politique

#