Suivez sur
#
Alassane Ouattara, le meilleur panafricaniste qui soit

Economie et Politique

Alassane Ouattara, le meilleur panafricaniste qui soit, loin de toutes les déclarations d’intention ou les vœux pieux ou de tout activisme anti-blanc (Par Dr Oussou Kouamé Rémi)

En plus d’être un leader nationalement reconnu et acclamé, Alassane Ouattara vient de démontrer que son combat politique et économique, loin de se cantonner à la seule Côte d’Ivoire, s’étend à toute l’Afrique. 

Pendant que les uns se réclament de cette philosophie politique en ne limitant leurs actions qu’à prôner et/ou renforcer le sentiment anti-colonialiste ou en l’inscrivant dans la vision de leurs partis politiques, d’autres, à l’instar d’Alassane Ouattara, savent profiter des forums internationaux pour poser les préoccupations communes aux Africains. 

C’est ce que le Président Alassane Ouattara a fait lorsqu’il profita de la lucarne à lui offerte lors des Assemblées annuelles des institutions de Bretton Woods pour s’attaquer à trois (3) maux qui entravent le développement économique et social de l’Afrique, à savoir la réduction des possibilités de financement de l’économie, l’allègement de la dette et la représentativité des pays africains au sein des plus grandes instances financement international.

En effet, lors de la cérémonie de clôture des Assemblées annuelles des institutions de Bretton Woods, Fonds Monétaire International (FMI) et Banque mondiale, du 19 au 21 avril, à Washington D.C., le Président Alassane Ouattara a fait la démonstration de son sens élevé du panafricanisme; entendu comme « la doctrine et le mouvement de solidarité entre les peuples africains ».

A cette réunion, en fait, il plaida pour que les principales institutions de financement du développement international « examinent l’opportunité d’une nouvelle allocation de Droits de Tirages Spéciaux (DTS) aux États ». Il faut, pourtant, rappeler que cet « avoir de réserve international » au FMI, donne droit aux pays membres à des crédits dont le montant reste faible, eu égard aux faibles montants de leurs cotisations.

Alors, octroyer d’un coup 650 milliards de FCFA aux pays en développement, en 2021, pour faire face aux effets néfastes de la crise sanitaire du COVID-19, est une « faveur ». Pour autant, tout en étant conscient que cet appui en lui-même est un « exploit » de la part de l’institution, il prit quand même le risque de demander cet effort supplémentaire au FMI, par le biais de sa directrice générale, Madame Kristalina Georgieva, en flattant sa capacité à relever les défis: « Je sais que ce n’est pas chose facile, mais avec vous rien n’est impossible ». 

Voici comment devrait se manifester le vrai panafricanisme

En outre, le Président Alassane Ouattara a demandé une restructuration de la dette à travers le Cadre commun du G20, visant à « régler les situations d’insolvabilité et les problèmes de liquidité persistants… ». Par ailleurs, il a profité de l’opportunité pour rappeler son vœu de longue date qui est de donner le pouvoir de décision aux pays africains en leur donnant plus de voix dans les instances élevées de l’institution, par « la création d’un troisième siège pour l’Afrique Subsaharienne au sein des Conseils d’administration du FMI et de la Banque mondiale ». 

Voici comment devrait se manifester le vrai panafricanisme, le panafricanisme « concret, réel et utile », un panafricanisme à la fois porté par celui qui sait et peut poser les problèmes du continent là où il faut, afin d’avoir le maximum d’impact, et par celui qui sait user de ses relations pour plaider pour les causes communes à tous les Africains.

Finalement, on comprend que dans le fond, le Président Alassane Ouattara est le meilleur panafricaniste qui soit, car loin de toutes les déclarations d’intention ou les vœux pieux ou de tout activisme anti-blanc, il sait trouver l’espace et le cadre appropriés pour faire un plaidoyer efficace pour tous les Africains.

Dr Oussou Kouamé Rémi 

Enseignant-chercheur à l’Université Alassane (Département d’anthropologie et sociologie)

Expert Analyste socio-politique et économique

Plus dans Economie et Politique

#