Suivez sur
#
Africa Ceo Forum à Kigali: Beugré Mambé présente la politique de la Côte d'Ivoire pour l’amélioration de son climat des affaires

Economie et Politique

Africa Ceo Forum à Kigali: Beugré Mambé présente la politique de la Côte d’Ivoire pour l’amélioration de son climat des affaires

Le Premier Ministre, Ministre des Sports et du Cadre de Vie, Robert Beugré Mambé, a présenté les avancées réalisées par la Côte d’Ivoire dans le sens de l’amélioration de son climat des affaires. A l’occasion d’un panel de haut niveau organisé ce jeudi 16 mai 2024, dans le cadre de l’Africa Ceo Forum à Kigali, le Chef du gouvernement a mis en avant les efforts de l’Etat ivoirien, notamment sur la question des impôts.  

“La philosophie générale de la Côte d’Ivoire réside dans ce que trop d’impôt tue l’impôt. Nous visons le mieux d’impôt. La Côte d’Ivoire vise à faire participer le secteur privé à son développement en faisant en sorte que le secteur privé paie l’impôt juste”, a expliqué le Chef du gouvernement.  

Aux côtés des Premier Ministres du Rwanda, de Sao Tomé et Principe et de Guinée, Robert Beugré Mambé a également mis en avant les réalisations infrastructurelles du gouvernement ivoirien, avec notamment la création d’importantes zones industrielles. A en croire le Chef du gouvernement, ces efforts tant au niveau des réformes que des infrastructures marquent la volonté de l’Etat ivoirien de donner une place de choix au secteur privé.  

“Le secteur privé joue un rôle essentiel dans l’économie ivoirienne dans la mesure où dans le cadre du Plan National de Développement (PND), nous avons réussi à faire mobiliser près de 54% des investissements que nous attendions du secteur privé, a expliqué le Premier Ministre. La Côte d’Ivoire se donne les moyens pour permettre aux entreprises d’être efficaces”. 

Sur la question des notations publiées par les agences, le Premier Ministre ivoirien a indiqué qu’elles ne “sont pas de mauvaises choses”. Beugré Mambé qui s’est félicité de la bonne note de la Côte d’Ivoire, fruit de la rigueur du Président de la République Alassane Ouattara, a souhaité que ces notations soient davantage des facteurs de développement et d’amélioration des performances, plutôt que d’affaiblissement des économies africaines.  

Concernant la zone de libre-échange africaine (ZLECAF), le Premier Ministre ivoirien, à l’instar de ses paires a salué la mise en place de cet important dispositif d’intégration économique. Il a en outre rappelé que “la Côte d’Ivoire est historiquement un pays d’intégration” avant de relever les conditions pour le bon fonctionnement de ce projet.  

A l’en croire, il s’agit notamment de “la compétitivité des produits, l’amélioration de la communication entre les différents pays et la convergence des critères de nos économies”. « Au niveau ivoirien, la ZLECAF est une chance pour l’Afrique, mais il faut savoir la saisir en s’imposant une discipline qui va faciliter cette intégration”, a ajouté le Premier Ministre ivoirien.

Lemeridien avec sercom Primature

Plus dans Economie et Politique

#