Suivez sur
#
Adresse au congrès le 18 juin en prélude à la présidentielle de 2025: Ouattara va-t-il encore faire pleurer Kandia Camara et ses partisans? 

Economie et Politique

Adresse au congrès le 18 juin en prélude à la présidentielle de 2025: Ouattara va-t-il encore faire pleurer Kandia Camara et ses partisans? 

Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, va s’adresser au congrès, notamment la basse et la haute chambre du parlement le 18 juin 2024, a informé L’intelligent d’Abidjan, mercredi 29 mai 2024. 

Attendue dans le courant mars – avril comme les années précédentes, l’adresse annuelle du Chef de l’État devant le Congrès, c’est-à-dire la réunion de l’Assemblée Nationale et du Sénat, est annoncée, le mardi 18 juin 2024. 

Aucun ordre du jour de cette grande rencontre du Chef de l’État n’a pour le moment été communiqué. Pour l’heure, le Président Alassane Ouattara séjourne à Mougins, dans le sud de la France où il s’y est rendu le dimanche 26 mai 2024. Il se rendra ensuite en Corée du Sud, pour participer les 4 et 5 juin prochain au premier sommet économique Afrique-Corée du Sud.

Au moment où les cérémonies d’hommage au chef de l’État, se multiplient à travers le pays, cette adresse s’annonce déterminante dans la mesure où elle permettra au président Ouattara de dire si oui ou non il est partant pour une quatrième candidature à l’élection présidentielle de 2025.

En 2020, lorsqu’il avait annoncé son retrait au profit de feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, sa décision avait créé une vive émotion dans son camp. Des cadres, non des moindres comme l’actuelle présidente du Sénat, Mme Kandia Camara, avaient même coulé des larmes avant de l’appeler, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, à réviser sa décision. 

« Je demande au président Alassane Ouattara de bien vouloir accepter d’être candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Qu’il se fasse violence. Ce n’est pas se dédire (…) La politique, c’est la saine appréciation des réalités du moment. La réalité du moment commande que nous allions à cette élection en rang serré », avait-elle imploré.

Ouattara va-t-il encore faire pleurer Kandia Camara et l’ensemble de ses partisans qui militent fortement depuis quelques mois, à le pousser vers un quatrième mandat présidentiel ? Le réponse sera connue le mardi 18 juin 2024.

DNG

Plus dans Economie et Politique

#