Suivez sur
#

Santé

Mieux comprendre les troubles de la personnalité paranoïde (Par Dr BERTE Issoufou) 

Les troubles de la personnalité paranoïde se caractérisent par une tendance omniprésente à la méfiance et à la suspicion injustifiées des autres qui mène à interpréter les motivations de leurs actions comme forcément malveillants à votre endroit. Et cela peut mener le sujet à un ‘’ Burn Out ‘’ social et /ou professionnel.

L’Organisation mondiale de la santé définit l’épuisement professionnel comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». Cette définition de l’épuisement professionnel de l’OMS est aussi celle du ‘’ Burn Out ‘’ en entreprise.

On reconnaitra parfois un employé qui présente des traits paranoïdes à son utilisation exagérée du courriel. Il conserve précieusement tous ses messages après avoir pris soin d’en transmettre des copies conformes ou invisibles à d’autres membres de l’équipe, les mêlant indirectement à ses égarements.

On le repère également par les interprétations déformées qu’il fait de simples gestes au travail. Vous lui refusez une demande de formation par manque de budget et/ou par souci d’équité pour ses collègues ? lui, il va penser que vous lui en voulez personnellement. Il se sentira persécuté par ses collègues ou par vous-même. Il est toujours prédisposé à faire un usage abusif des recours disponibles sur tout avec de graves répercussions sur l’atmosphère de travail ou le climat social.

Ainsi ce que le sociologue Emile Durkheim a appelé l’anomie s’installe durablement.

Petit à petit, ces comportements difficiles peuvent semer le doute parmi les membres de l’équipe. La collaboration devient laborieuse et peut faire naitre de nombreux conflits. Les gestionnaires ou les gouvernants passent plus de temps à gérer les conflits et à tenter de rétablir le climat de travail ou le climat social.

Les solutions et les actions à mettre en place pour résoudre et circonscrire le problème existent, mais il faut retenir principalement la susceptibilité de cette personne. Il a un grand besoin d’être rassurée. Un gestionnaire efficace fera ceci : pour un maximum de transparence dans ses relations avec cet employé. Il lui consacrera du temps ; il communiquera régulièrement en clarifiant ses intentions et en respectant les règles afin d’éviter le doute ou la menace de trahison. Il fera preuve d’une grande patience face aux attaques de la personnalité paranoïde et aux doutes qui l’assaillent. Il établira une distance émotionnelle. Les propos échangés avec lui doivent être clairs et dénués de tout élément qui pourrait porter à interprétation, puisqu’il a une fâcheuse tendance à voir la persécution dans tous les messages, on doit s’assurer qu’il a bien perçu les messages dont il est destinataire. Un contact régulier, tout en respectant les limites, peut être une bonne action corrective, réduisant le besoin de l’individu de s’inventer des scénarios ‘’fake’’ loin de la réalité. Le respect des formes, des règles et la politesse est toujours de mise lors des échanges avec le sujet victime de trouble de la personnalité paranoïde. Il se conformera facilement aux règles, puisqu’elles le fascinent, et il rappellera à l’ordre quiconque pourrait les enfreindre. Le recours aux insultes et à l’humiliation doit être proscrit. Il importe de critiquer les comportements fautifs et non l’employé lui-même, c’est-à-dire éviter de personnaliser le débat avec lui.

Le rôle du gestionnaire ou du gouvernant ne consiste pas à modifier la personnalité du sujet. Ce dernier a-t-il même conscience des conséquences malsaines de ses comportements sur l’équipe ?

Il faut une approche chaleureuse pour arriver à assainir les relations ; Dans les cas extrêmes, l’on pourrait le diriger vers des ressources d’aide appropriées (Psychologues, Sociologues, Médecins du Travail).

Il faut savoir résister à la pression des autres membres de l’équipe qui souhaiteraient un congédiement ou un licenciement précipité alors qu’il peut y avoir d’autres solutions ;

Rappelez-vous qu’en consacrant quelques minutes à rassurer à la personnalité paranoïde, vous sauverez un temps précieux qui vous sera nécessaire à gérer les dégâts que va causer les conséquences de la non prise en compte du cas.

 Mieux comprendre la façon dont la personnalité paranoïde perçoit le monde n’évite pas l’apparition de problèmes, mais vous permettra de faire face à ceux-ci plus efficacement.

Chronique du Miroir social  parue dans le quotidien L’Avenir du Mardi 06/06/2023

• ➔ Dr BERTE Issoufou

• Sociologue, Journaliste, écrivain,

• Expert en Comportement organisationnel

• Expert en travail décent

Plus dans Santé

#