Suivez sur
#
TOURÉ Ahmed Bouah encore dans une sale affaire de terre à AKOUPE ZEUDJI : Ce qui lui est reproché

Droits de l’Homme 

TOURÉ Ahmed Bouah encore dans une sale affaire de terre à AKOUPE ZEUDJI : Ce qui lui est reproché

Les Détenteurs de Droits Coutumiers (DDC) d’AKOUPE ZEUDJI étaient face à la presse, mardi 26 mars 2024 à Abidjan Cocody, pour dénoncer ce qu’ils appellent l’expropriation d’une parcelle de 541 hectares de leurs terres, par la société SOPHIA IMMOBILER de Monsieur TOURE Ahmed Bouah et par le Fonds de Prévoyance Militaire (FPM) dirigé par Colonel-major OKA OLIVIER.

La mine grave, les Détenteurs de Droits Coutumiers des 4371 ha d’AKOUPE ZEUDJI) pour la défense de leurs intérêts, dans le litige foncier qui les oppose à monsieur TOURE Ahmed Bouah, la Société SOPHIA Immobilier et au Fonds de Prévoyance Militaire (FPM), ont tenu à attirer l’attention de l’opinion sur les risques graves de trouble à l’ordre public que peut créer la tentative de dépossession de 541 hectares de leurs terres.

Dans un mémo consulté par Lemeridien, les Détenteurs de Droits Coutumiers (DDC) d’AKOUPE ZEUDJI reprochent à la SOPHIA IMMOBILER, à Monsieur TOURE Ahmed Bouah et au Fonds de Prévoyance Militaire plusieurs faits, entre autres d’avoir tout le long de leur accord, menti et essayé de les exproprier de leur patrimoine coutumier ; de n’avoir jamais eu l’intention de réaliser le lotissement et de s’être arrogé le droit de faire porter des titres sur leurs terres en garantie de leurs dettes ; de créer le trouble dans leur village en se donnant le pouvoir de démettre les représentants des propriétaires terriens et en  faisant passer leurs salariés ressortissants du village comme étant les représentants nouvellement élus, méprisant les us et coutumes de leurs villages.

Parallèlement, les Détenteurs de Droits Coutumiers (DDC) d’AKOUPE ZEUDJI disent dénoncer le mépris pour la chefferie d’AKOUPE ZEUDJI, de la part du nouveau DG le Colonel-Major OKA OLIVIER. Ils écrivent entre autres, dans leur mémo : « Reproche au DG du FPM de jeter le discrédit sur la Côte d’Ivoire en extorquant des milliards de FCFA à des investisseurs étrangers sachant bien qu’aucun accord sur les 541 Ha de nos terres, n’a encore été trouvé, et que ces derniers n’auraient jamais jouissance sur ces terres ; 

Reproche au DG du FPM, d’être à la base des méfaits du sieur TOURE A B. Lors des négociations, il s’est aperçu qu’il n’a jamais existé d’acte de cession entre TOURE A B et les propriétaires terriens, ni avec le FPM qu’il dirige. Malgré cela, il veut faire appliquer le contenu de leur accord du 02 Février 2015 aux propriétaires terriens bien qu’ils ne soient pas signataires de celui-ci ; Reproche au DG du FPM, d’abus de pouvoir, utilisant son titre de colonel-major pour intimider les propriétaires terriens ou un mandat qu’il aurait reçu des hautes autorités du pays (mandat que nous n’avons jamais reçu) ».

Au regard de tout ce précède, les propriétaires coutumiers d’AKOUPE ZEUDJI exigent la rétrocession de la parcelle de 541 ha et la mutation des titres au nom des Détenteurs de Droits Coutumiers regroupés dans la Mutuelle des Détenteurs de Droits Coutumiers des 4371 ha d’AKOUPE ZEUDJI. A défaut, l’acquisition de cette parcelle est possible, mais en contrepartie d’un juste prix, notamment la somme de 25.000 FCFA/m² net de toutes taxes et impôts.

Junior Ouattara

Plus dans Droits de l’Homme 

#