Suivez sur
#
L'Ivoirien Joël Nianzou souligne l'importance de soutenir les jeunes entrepreneurs numériques

Crypto-actu et tech

Sommet de la Voix des Jeunes pour le Changement à Accra au Ghana : L’Ivoirien Joël Nianzou souligne l’importance de soutenir les jeunes entrepreneurs numériques

L’édition 2024 du Sommet de la Voix des Jeunes pour le Changement a eu lieu dans la capitale ghanéenne, Accra, les 5 et 6 juin, et a réuni des jeunes leaders venus de toute la région de la CEDEAO pour échanger sur le rôle de l’innovation numérique dans l’inclusivité, la croissance économique, la paix et la stabilité.

Pendant deux jours, Accra était devenue le centre névralgique de la jeunesse de la CEDEAO, car elle a accueilli des participants qui ont partagé leurs expériences et discuté des moyens d’utiliser la technologie pour relever les défis régionaux. Cet événement suit le succès du sommet de 2022 et s’est concentré sur l’importance de l’innovation numérique.

Le sommet était organisé par la CEDEAO en partenariat avec le WANEP, l’USAID, la DANIDA et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS). Les principaux objectifs incluaient :

▪︎ Promouvoir le Dialogue et la Collaboration : 

▪︎ Faciliter les discussions entre les jeunes, les gouvernements et les leaders de l’industrie sur l’utilisation de la technologie numérique pour l’inclusion dans la prise de décision, particulièrement dans les transitions politiques au Niger, au Mali, au Burkina Faso et en Guinée.

▪︎ Encourager les Innovations Numériques : Soutenir les jeunes innovateurs pour qu’ils adressent des problèmes tels que le chômage, la migration irrégulière, les lacunes en matière d’éducation, les prestations de santé médiocres, la pauvreté, la criminalité, la mauvaise gouvernance, la désinformation, l’insécurité et l’extrémisme violent.

▪︎ Etablir des Partenariats pour le Financement et le Mentorat : Explorer des opportunités de financement et de mentorat pour les innovations numériques menées par les jeunes.

▪︎ Créer un Réseau de Jeunes Innovateurs : Promouvoir un réseau de jeunes utilisant la technologie numérique pour soutenir les plans d’action nationaux sur la résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies et prévenir les conflits et la violence.

L’Ambassadeur Baba Gana Wakil, représentant résident de la CEDEAO au Ghana, a déclaré que ce sommet est en ligne avec les visions de la CEDEAO et de l’Union africaine. Il a ajouté que ce forum est une plateforme pour amplifier la voix des jeunes ouest-africains et préparer le prochain sommet sur l’avenir.

Dans son discours d’ouverture, l’Ambassadeur Abdel-Fatau Musa, Commissaire en charge des Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, représenté par l’Ambassadeur Francis Njoaguani, a insisté sur l’importance d’investir dans la science, la technologie, l’éducation et la formation professionnelle. 

« Les jeunes devraient être à l’avant-garde du changement et de l’innovation au niveau mondial. Si on leur donne les moyens d’agir, ils peuvent être des agents clés du développement et de la paix », a-t-il rappelé en citant feu Kofi Annan.

Grâce Hermance Gnolou, une participante de Côte d’Ivoire, a exprimé son enthousiasme : « C’est un sommet très important pour les jeunes parce que les jeunes africains sont très friands de tout ce qui est numérique. Nous espérons vraiment que nous sortirons galvanisés de cette rencontre, nous aurons les outils nécessaires pour mieux utiliser le numérique dans nos pays en tant que leaders.»

Le sommet a proposé un programme riche qui comprenait une table ronde sur les partenariats public-privé, plusieurs panels de discussion et de partage d’expériences, un forum des partenaires et des moments de réseautage. Les délégués ont pris des engagements pour pérenniser l’initiative de la CEDEAO, soulignant la nécessité d’investir dans la science, la technologie, l’éducation et la formation professionnelle.

Ina Pislaru, directrice adjointe du bureau de l’USAID en Afrique de l’Ouest, a souligné l’importance d’une vision partagée : « Il est crucial d’adopter une approche centrée sur les personnes pour exploiter durablement l’énergie et la créativité des jeunes. »

Le directeur des affaires politiques de l’UNOWAS, Moudjib Djinadou, a également pris la parole, insistant sur le rôle crucial de la jeunesse dans la construction de la paix : « Il est maintenant grand temps d’utiliser pleinement la technologie numérique pour améliorer le commerce dans la région. »

Une participation particulièrement remarquée a été celle de la Plate-forme de la Presse Numérique de Côte d’Ivoire (PNCI). Son président, Joël Nianzou, un des panélistes, a souligné l’importance de soutenir les jeunes entrepreneurs numériques. « Nos initiatives, comme la PNCI Académie et l’événement YOUTH DIGITAL CONFERENCE, visent à offrir aux jeunes les outils nécessaires pour innover et prospérer », a-t-il déclaré.

Après avoir participé à un panel sur les partenariats public-privé, le président de la PNCI, a co-exposé sur des exemples d’innovations en Afrique de l’Ouest. « En Afrique de l’Ouest, plusieurs jeunes innovateurs utilisent les technologies numériques pour résoudre des problèmes locaux et améliorer la qualité de vie dans leurs communautés. Par exemple, Jean Delmas Ehui de la Côte d’Ivoire, avec ICT4DEV, développe des solutions numériques pour le secteur agricole », a-t-il partagé.

Il a également partagé son expérience avec la mise en place en 2013 de la première web TV mondiale avec une application dédiée aux événements professionnels mondiaux. Cette initiative a été distinguée en 2017 à Berlin en tant que deuxième meilleur service OTT pour les consommateurs dans la catégorie TV/Media/Bundles. Enfin, il a présenté un projet FinTech sur lequel il travaille avec des partenaires.

Par ailleurs, lors de la seconde journée, les participants ont suivi deux exposés sur des solutions digitales présentées par des étudiants de l’Université de Floride (USA) en immersion académique à Accra. Ces échanges ont mis en lumière des idées novatrices qui pourraient être adaptées aux contextes locaux unuversitaires en Afrique de l’Ouest. Une déclaration finale a clôturé cette journée, soulignant l’importance d’une collaboration continue et d’un soutien accru pour les jeunes innovateurs de la région.

En somme, le Sommet de la Voix des Jeunes pour le Changement 2024 à Accra constituait une étape cruciale pour la jeunesse de la CEDEAO. En se concentrant sur l’innovation numérique, ce sommet visait à transformer les jeunes en leaders créatifs et réactifs, prêts à contribuer de manière significative à la stabilité et à la prospérité de l’Afrique de l’Ouest.

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Crypto-actu et tech

#