Suivez sur
#
PORTRAIT - Résidant aux États-Unis, Muluku Souleymane Traoré: Cet Ivoirien, originaire d'Agboville, qui a fait les beaux jours de Citibank et de la SFI

Culture et société

PORTRAIT – Muluku Souleymane Traoré, un stratège visionnaire dans le domaine de la finance

Fort des outils financiers acquis à la Citibank puis à la SFI (Société Financière Internationale) du Groupe de la Banque mondiale d’où il va prendre une retraite anticipée après 17 ans de services, Muluku Souleymane Traoré est passé maître dans la gestion innovante des investissements au profit des PME/PMI et des grandes entreprises pendant plusieurs décennies.

Diplômé d’une Maîtrise en Économie, spécialité Gestion des entreprises obtenue à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, il part aux États-Unis d’Amérique en 1978 grâce à une bourse d’études du ministère de l’Enseignement technique où il décroche un MBA en Finance et Marketing à l’Université de Baltimore située dans l’État du Maryland, sur la côte Est des Etats-Unis en 1981. 

Dès son retour en Côte d’Ivoire, il fait ses preuves à la Citibank d’Abidjan, ensuite à la SFI où il sera le premier représentant régional à Dakar au Sénégal après y avoir ouvert le bureau en février 1997.

Originaire d’Agboville

Ce natif d’Agboville, dans la région de l’Agnéby-Tiassa, va exercer pendant 14 ans à Citibank puis 17 ans à la SFI. Muluku Souleymane Traoré a occupé d’importants postes aussi bien à la Citibank qu’à la SFI où il a occupé, respectivement le poste de Résident vice-président, Staff international et Principal Country Officer (IFC-WBG/ International Finance Corporation- World Bank Group).

Basé en Égypte de 2004 à 2008 après avoir passé trois années au siège de la SFI à Washington, il a impulsé les efforts de gestion de portefeuille de plusieurs banques et institutions financières dans une quinzaine de pays arabes allant du Liban au Yémen en passant par la Jordanie, la Palestine, l’Afghanistan et le Pakistan.

Cet ex-fonctionnaire de la SFI va diriger l’exécution du programme du développement du commerce international(GTFP) et celui du financement à court terme des PME/PMI au Ghana mais aussi dans d’autres pays de la CEDEAO de 2008 à 2012. 

De la finance à l’humanitaire

À ce poste, il aura la charge de développer les activités de la SFI dans des économies fragiles ou des pays sortant de guerres comme le Liberia, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire, en accordant des lignes de crédits ou des facilités de garantie aux banques locales.

C’est dans cette période qu’un déclic naît chez ce banquier international, qui, en collaboration avec un groupe d’amis, crée en 2010, l’ONG ADI (Agboville development initiative) qui devient plus tard Actions for development initiative.

Cela, dans l’optique d’aller au-delà des limites d’Agboville, sa ville natale. Enregistrée aux États-Unis en 2012, l’organisation non gouvernementale dont la principale mission est d’améliorer les conditions de vie et de scolarisation des enfants vulnérables, va procéder en 2015 à la remise de près de 500 ouvrages à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, la première université de Côte d’Ivoire. 

Muluku Souleymane Traoré, un stratège visionnaire dans le domaine de la finance

Une action sociale qui s’est démultipliée à Agboville à travers des dons de 2.000 livres aux établissements scolaires. Faut-il ajouter la distribution de prises en charge en faveur d’élèves défavorisés. « Je compte donner en retour à mon pays ce que j’ai tant reçu de lui », se défend régulièrement le président-fondateur de l’ONG ADI.

Pour rester toujours en contact avec le secteur bancaire, Muluku Souleymane Traoré devient en 2019, président du Conseil d’administration de la GTBank-Côte d’Ivoire. Actuellement aux États-Unis, son second pays, il ne cesse pas de partager sa grande expérience avec les étudiants de l’Université Shenandoah de Winchester.

Stratège visionnaire, il se définit comme celui qui trouve des solutions durables pour les individus dans le monde financier tout en se proposant d’aider à identifier, développer et capitaliser les opportunités d’investissement lucratives orientées vers la croissance économique.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Culture et société

#